Plusieurs grandes familles belges épinglées dans le scandale Panama Papers

05/04/16 à 07:08 - Mise à jour à 07:08

Source: Belga

(Belga) Les familles Saverys, de Cloedt, Kandiyoti ou encore Vandermortele figurent parmi les quelque 700 Belges cités dans les "Panama Papers" analysés par Le Soir, Knack, De Tijd et MO*. Des membres de ces familles ont toutes eu recours à des montages financiers opérant à partir de paradis fiscaux.

Plusieurs grandes familles belges épinglées dans le scandale Panama Papers

Plusieurs grandes familles belges épinglées dans le scandale Panama Papers © BELGA

Sebastiaan Saverys est ainsi l'actionnaire, directeur et ayant droit d'un société offshore baptisée Grand Platinum Limited (GPL) fondé en janvier 2014 aux îles Vierges britanniques. M. Saverys a procédé à trois prêts d'un montant total de 6,7 millions de dollars depuis les comptes de sa société offshore vers ses comptes personnels au Pérou. A chaque fois, il a démissionné de son poste de directeur de la société peu avant le prêt pour le reprendre directement après celui-ci. L'objectif de cette man?uvre, selon Le Soir, est de permettre à M. Saverys de créer des intérêts déductibles, une opération qui serait impossible s'il était directeur de GPL au moment de la conclusion du prêt. La famille Kandiyoti dirige Chemitex, une société de commerce de gros de tissus. Elle dispose d'au moins quatre sociétés offshore constituées entre 1994 et 2005 aux îles Vierges britanniques. La famille de Cloedt, ancien actionnaire historique de l'entreprise de drainage DEME, a au moins eu recours à trois entités offshore établies aux îles Vierges britanniques pour son groupe éponyme, actif dans le béton, les matériaux de construction et le drainage. Les enfants de Jeanne Vandemoortele, héritière du groupe agroalimentaire du même nom, ont quant à eux fondé cinq offshore au Panama après que la famille se soit retirée de l'actionnariat du groupe. (Belga)

Nos partenaires