Plus de budget et plus de places pour les crèches bruxelloises

18/07/12 à 18:07 - Mise à jour à 18:07

Source: Le Vif

La Région bruxelloise a décidé d'octroyer 6 millions d'euros par an aux commissions communautaires pour investir dans le secteur des crèches, a annoncé le ministre-président bruxellois Charles Picqué mercredi.

Plus de budget et plus de places pour les crèches bruxelloises

© ThinksStock

L'objectif de proposer plus de places pour les plus petits, loin des querelles institutionnelles de clocher, en tenant compte de l'arrêt de la Cour constitutionnelle qui, saisie notamment par le gouvernement flamand, avait estimé que la Région elle-même ne pouvait prendre ce type d'initiative, du ressort des Communautés.
"La Région avait été amenée à agir dans le champ d'action des Communautés faute d'anticipation de leur part face au boom démographique auquel Bruxelles est confrontée. Grâce à son plan crèches, le taux de couverture a augmenté sensiblement, passant de 27% à 32% entre 1995 et 2009", a souligné Charles Picqué, devant la presse. D'ici 2015, le plan crèches de la Région dont la programmation n'a pas été annulée, aura permis la création de 1.934 places supplémentaires.

Pour la suite, la Région bruxelloise a décidé de confier cette mission aux Commissions Communautaires française et flamande de Bruxelles en leur octroyant chaque année 6 millions d'euros, conformément à une décision prise par le gouvernement bruxellois il y a quelques jours. Le ministre-président Picqué sera désormais chargé de la Petite Enfance à la Commission Communautaire française pour y mettre en oeuvre le programme de crèches. La VGC sera chargée de la programmation de nouvelles places (20% du total) dans les crèches flamandes comme elle le faisait déjà dans le plan crèches de la Région.
Charles Picqué proposera par ailleurs la création d'un Observatoire régional de la Petite Enfance appelé à devenir un instrument de concertation et d'orientation des politiques d'accueil de la Petite enfance menés par les différentes institutions compétentes (Communautés, commissions communautaires, communes, Région pour les volets urbanisme et emploi). Devrait y être abordée en priorité la volonté de certaines crèches dépendant de Kind en Gezin de migrer vers l'ONE, voire de devenir bi-communautaires, ce dernier cas de figure étant à éviter, selon Charles Picqué, faute de réglementation adaptée dans ce secteur.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires