Plus de 9.500 trains supprimés et 374 heures de retard suite aux différentes grèves

15/12/14 à 18:15 - Mise à jour à 18:43

Source: Belga

Les différentes grèves menées ces dernières semaines contre les mesures du gouvernement ont eu d'énormes conséquences sur le trafic ferroviaire belge. Au total, plus de 9.500 trains de voyageurs ont été complètement supprimés et ceux qui roulaient ont eu un retard cumulé de 374 heures, d'après les chiffres communiqués par le gestionnaire du réseau Infrabel à Belga.

Plus de 9.500 trains supprimés et 374 heures de retard suite aux différentes grèves

© BELGA

Les actions syndicales ont mené à la suppression de plus de 9.500 trains de voyageurs et de 1.700 autres partiellement. Plus de 2.200 trains de passagers ont circulé avec un retard cumulé de 22.500 minutes, soit 374 heures. Lors de la première grève tournante dans les provinces du Limbourg, Anvers, Hainaut et Luxembourg, 1.585 trains ont été totalement supprimés et 407 partiellement annulés. Le retard cumulé s'est élevé à 5.000 minutes. La deuxième grève tournante, qui a touché le 1er décembre les provinces de Flandre orientale et occidentale, Liège et Namur, a eu les conséquences les plus importantes sur le trafic ferroviaire. Plus de 2.000 trains de voyageurs ont en effet été supprimés et 450 partiellement. Les plus de 500 trains qui roulaient ont enregistré un retard total de 5.000 minutes également. Le 8 décembre, lors de la grève à Bruxelles et dans les deux Brabant, quelque 1.600 trains ont été partiellement ou totalement supprimés, mais le retard est plus important pour les 689 trains en circulation (9.100 minutes). La grève de 24 heures des conducteurs de trains SACT de jeudi dernier a provoqué la suppression totale de 809 trains et de 692 autres partiellement. Au total, 440 trains ont roulé, avec un retard cumulé de 3.357 minutes. Lundi, la circulation ferroviaire était entièrement à l'arrêt, avec près de 3.700 trains supprimés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires