Plus de 60 hommes délibérément asphyxiés par l'armée au Soudan du Sud

11/03/16 à 01:35 - Mise à jour à 01:35

Source: Belga

(Belga) En octobre dernier, les forces gouvernementales du Soudan du Sud ont asphyxié plus de 60 hommes et garçons dans des conteneurs métalliques puis jeté leur corps dans un champ à Leer, dans l'Etat d'Unité, rapporte vendredi Amnesty International sur base de nouveaux éléments de preuve que l'organisation a réunis.

Plus de 60 hommes délibérément asphyxiés par l'armée au Soudan du Sud

Plus de 60 hommes délibérément asphyxiés par l'armée au Soudan du Sud © BELGA

Selon les 42 témoins que les chercheurs de l'ONG ont entendus, des soldats des forces gouvernementales ont arrêté de façon arbitraire, entre le 20 et le 23 octobre 2015, un grand nombre d'hommes et de garçons dans le village de Luale et dans la ville de Leer. "Ils les ont ensuite forcés, alors qu'ils avaient les mains attachées dans le dos, à entrer dans un ou plusieurs conteneurs", sans fenêtre et sans aucune autre ventilation, détaille Amnesty International dans un communiqué. Le lendemain matin, tous étaient décédés, sauf un. Les soldats ont ensuite chargé les corps dans un camion et les ont jetés dans deux fosses à ciel ouvert à Kulier, à un kilomètre au nord-est de Leer. Des proches des personnes tuées ont indiqué que ces victimes étaient des gardiens de troupeau, des commerçants et des étudiants, mais pas des combattants. "Ces homicides illégaux doivent faire l'objet d'une enquête et les responsables doivent tous être déférés devant la justice dans le cadre de procès équitables et sans recours à la peine de mort. L'arrestation arbitraire, la torture et le massacre de ces personnes ne représentent qu'un exemple parmi d'autres du mépris absolu dont fait preuve le gouvernement sud-soudanais à l'égard des lois de la guerre", a déclaré Lama Fakih, conseillère pour les situations de crise à Amnesty International. (Belga)

Nos partenaires