Plus de 42.000 Belges sont morts de "maladie professionnelle" en 50 ans

23/12/13 à 18:31 - Mise à jour à 18:31

Source: Le Vif

Alors que le Fonds des maladies professionnelles (FMP) fête mardi ses 50 années d'existence, l'institution a indiqué lundi, via un communiqué, avoir reconnu depuis sa création 42.000 décès dus à des maladies professionnelles.

Plus de 42.000 Belges sont morts de "maladie professionnelle" en 50 ans

© Thinkstock

Si le nombre de Belges indemnisés pour une incapacité permanente diminue lentement au fil des ans, la prévention reste un défi majeur, pointe l'organisation. Ils sont actuellement encore environ 55.000 à recevoir chaque mois une indemnité. Ces indemnisations pour incapacité permanente due à une maladie professionnelle reconnue représentent un montant mensuel de plus de 23 millions d'euros, selon le FMP.

"Ce sont évidemment des chiffres impressionnants qui démontrent que les maladies professionnelles sont toujours très actuelles en Belgique", pointe l'institution publique de sécurité sociale, créée en 1963 sur les cendres du Fonds de prévoyance. "Il est donc indispensable de continuer à investir dans la prévention pour éviter que le nombre des maladies professionnelles n'augmente".

Les maladies professionnelles doivent par définition être causées de façon directe et déterminante par l'exercice d'une profession, comme la pneumoconiose chez les ouvriers des mines. Elles sont plus de 150 à être reconnues, listées dans une loi. Une grande partie des travailleurs belges est automatiquement assurée contre ce type de dommages via les cotisations ONSS payées par les employeurs.

Certaines maladies se raréfient

Au fil des changements industriels et économiques et des améliorations des conditions de travail, certaines maladies se raréfient, disparaissent, tandis que d'autres sont ajoutées à la liste légale, note le FMP. Les dernières en date à avoir été reconnues, en 2013, sont certaines formes de thrombose ou d'anévrisme de l'artère ulnaire, ainsi que la tuberculose pour certains secteurs bien précis (prison, soins, ...).

L'ajout, fin 2012, de la tendinopathie sur la liste officielle des maladies professionnelles, a provoqué un afflux de demandes d'indemnisations, selon le FMP. Sur l'ensemble des décisions prises par le Fonds en 2013, "3.014 le sont uniquement pour les tendinopathies, ce qui représente dans ce domaine une augmentation de 111 %", note-t-il.

Revenant sur ses 50 années d'existence, le FMP indique que son "rôle d'indemnisation a mué au fil des années et la prévention a pris de plus en plus d'importance". Les entreprises peuvent désormais consulter le FMP pour la réalisation de mesures et la formulation d'avis. Un nouveau projet "de surveillance de santé prolongée" a enfin été mis sur pied en novembre dernier. Il permet à des anciens travailleurs qui ont été exposés à un risque sanitaire sur leur lieu de travail de bénéficier d'examens de dépistage. Les anciens travailleurs du secteur du bois sont les premiers à être visés par le projet. Ils peuvent bénéficier d'un examen de dépistage gratuit du cancer du nez et des sinus, pris en charge par le FMP.

Nos partenaires