Plus de 180 millions de dollars d'aide humanitaire américaine supplémentaire à l'Irak

14/09/16 à 19:42 - Mise à jour à 19:42

Source: Belga

(Belga) Les Etats-Unis ont annoncé mercredi l'octroi d'une aide humanitaire supplémentaire à Bagdad, d'un montant de plus de 180 millions de dollars, sur fond de préparations d'une opération d'ampleur pour reprendre aux djihadistes Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak.

Plus de 180 millions de dollars d'aide humanitaire américaine supplémentaire à l'Irak

Plus de 180 millions de dollars d'aide humanitaire américaine supplémentaire à l'Irak © BELGA

Cette annonce a été faite par le vice-secrétaire d'Etat américain Antony Blinken, peu après son arrivée à Bagdad pour des entretiens avec notamment le Premier ministre irakien Haider al-Abadi. "Je suis heureux d'annoncer que les Etats-Unis allouent plus de 181 millions de dollars (environ 161 millions d'euros) d'aide vitale supplémentaire pour aider à répondre aux besoins humanitaires des personnes déplacées par le conflit, dont celles qui seront affectées au moment où Mossoul sera libérée", a-t-il dit à la presse. Selon M. Blinken, ces fonds supplémentaires portent à environ 1,1 milliard de dollars (0,9 milliard d'euros) le montant de l'aide humanitaire fournie par Washington à Bagdad depuis 2014, année lors de laquelle le groupe djihadiste Etat islamique (EI) s'est emparé de larges pans du territoire irakien. L'ONU a prévenu qu'une opération militaire contre Mossoul --la deuxième ville du pays et le bastion de l'EI en Irak-- pourrait provoquer le déplacement de jusqu'à un million de personnes. Une telle opération pourrait entraîner des déplacements de population "à une échelle inédite dans le monde depuis de nombreuses années", selon le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR). Les nouveaux fonds permettront aux travailleurs humanitaires de préparer des produits alimentaires d'urgence et du matériel d'aide de base, selon M. Blinken. Le responsable américain a indiqué que les forces irakiennes, aidées par la coalition internationale menée par les Etats-Unis, avaient repris 50% du territoire que contrôlait l'EI à l'été 2014, ajoutant que près d'un million de déplacés avaient pu depuis retourner chez eux dans des villes reprises par les forces gouvernementales. M. Abadi a promis que Mossoul serait reprise aux djihadistes d'ici fin 2016, mais les énormes besoins humanitaires qu'une telle opération provoquera pourrait notamment contribuer à un report de cet objectif. Quelque 3,4 millions d'Irakiens ont été déplacés depuis le début de l'année 2014. (Belga)

Nos partenaires