Plus de 150 caméras intelligentes seront installées en Wallonie

26/12/16 à 18:28 - Mise à jour à 18:27

Source: Belga

La Wallonie sera elle aussi dotée de caméras "intelligentes", dotées d'un système de reconnaissance de plaques minéralogiques en vertu d'un accord conclu avec le fédéral, a annoncé lundi le ministre wallon des Travaux publics, Maxime Prévot.

Plus de 150 caméras intelligentes seront installées en Wallonie

© Belga

"Pour la Wallonie, cet accord permettra de voir l'installation de plus de 150 caméras de ce type sur le réseau routier wallon. En fonction de leurs emplacements, ces caméras pourront également être utilisées pour la gestion du trafic ou le contrôle de la vitesse à partir du centre Perex" de Daussoulx (Namur), a indiqué son cabinet dans un communiqué.

Plus tôt dans la journée, le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts, avait annoncé que la Flandre s'apprêtait à introduire davantage de contrôles de vitesse effectués par des radars-tronçons couplés à un système automatique de reconnaissance de plaques minéralogiques le long de ses voies rapides.

Le gouvernement fédéral a approuvé vendredi le lancement d'une procédure de marché public pour l'achat pluriannuel et l'installation de systèmes automatiques de reconnaissance de plaques minéralogiques, dont 240 sont destiné à la Flandre. Il s'agit à la base d'une initiative du ministre de l'Intérieur dans le cadre de la lutte contre la criminalité et le terrorisme. Selon M. Prévot (cdH), plus de 150 caméras de ce type seront installées sur le réseau routier wallon. Le ministre a rappelé qu'un seul radar-tronçon existait aujourd'hui en Wallonie, au niveau du tunnel de Cointe à Liège.

Mais pour compléter l'arsenal des outils de contrôle de vitesse sur le réseau routier wallon, M. Prévot a également demandé à son administration de préparer un marché public pour acquérir, en 2017, des radars-tronçons additionnels qui seront placés sur les tronçons les plus accidentogènes dans un objectif de sécurité routière, afin de réduire la vitesse là où il est nécessaire de le faire. Par ailleurs, un marché visant l'acquisition d'une quarantaine de boitiers destinés à accueillir des radars fixes est actuellement en cours et un autre marché sera également lancé en 2017 pour l'acquisition de radars feux rouges. Le placement de ces différents types de radars sera effectué en concertation étroite avec la police fédérale et les zones de police locales, a assuré le ministre wallon.

Nos partenaires