Plus de 100 000 euros détournés par une fonctionnaire de la Fédération

22/04/16 à 18:01 - Mise à jour à 21:14

Source: Belga

Après le scandale de l'Office wallon des déchets il y a deux mois à peine, c'est au tour de la Fédération Wallonie-Bruxelles d'être secouée par une affaire de malversations

Plus de 100 000 euros détournés par une fonctionnaire de la Fédération

© Belga

Un comptable rattaché à la Direction générale Culture a en effet été mis vendredi après-midi à la disposition de la justice après avoir reconnu le détournement de fonds publics. Selon une première estimation, le préjudice est estimé à un peu plus de 107.000 euros.

"Les vérifications administratives se poursuivent afin de circonscrire avec certitude la totalité du préjudice subi par le ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, lequel se constituera partie civile", a indiqué le ministère vendredi soir dans un communiqué Le fonctionnaire véreux a été démasqué à la suite d'un contrôle de routine mené vendredi matin par la Cour des comptes.

Plusieurs versements sur des numéros de compte non-identiables opérés par l'intéressé ont attiré l'attention des auditeurs. Après quelques recherches, il est rapidement apparu que les comptes en banque en question appartenaient au comptable auteur de ces versements. Interrogé vendredi par sa hiérarchie, le fonctionnaire, qui gérait plusieurs comptes bancaires pour l'administration, a rapidement reconnu les faits commis entre 2014 et 2015.

Il a immédiatement été mis à la disposition de la justice et de la police qui a procédé à son interpellation. Dans un communiqué, l'opposition MR au Parlement de la Fédération a réclamé vendredi soir une réunion "rapide" de la commission Budget du Parlement pour que le ministre de la Fonction publique, André Flahaut, livre "tous les éclaircissements nécessaires".

Deux mois après le scandale de l'OWD

"Il serait également opportun d'entendre la Cour des Comptes afin d'expliquer aux parlementaires le mécanisme ayant permis ce détournement, la manière dont cela a été détecté et, si failles il y a eu, comment y remédier le cas échéant", a commenté sa cheffe de groupe Françoise Bertieaux.

Ces faits surviennent deux mois à peine après l'éclatement du scandale assez similaire au sein de l'Office wallon des déchets (OWD) où un comptable véreux, René Tonneaux, a détourné quelque deux millions d'euros sur plusieurs années avant d'être démasqué. Passé aux aveux devant sa hiérarchie, il avait pu prendre la fuite en raison d'une communication défaillante entre l'administration et la justice, et n'avait été retrouvé qu'après 18 jours de cavale.

L'affaire OWD, révélée au public par l'intervention d'un député d'opposition (Jean-Luc Crucke, MR) en séance plénière du parlement wallon, a généré de fortes turbulences politiques lorsqu'il est apparu que la liberté dont disposait ce comptable - qui assurait aussi un rôle de trésorier - avait été pointée du doigt depuis plusieurs années par la Cour des comptes. Cette dernière avait annoncé dans la foulée vouloir passer au crible toutes les comptabilités des administrations régionales, tandis que le gouvernement prenait des mesures pour garantir un meilleur contrôle.

Nos partenaires