Plus de 1.700 coupures d'eau enregistrées dans les ménages belges

01/10/10 à 16:05 - Mise à jour à 16:05

Source: Le Vif

Les coupures d'eau motivées par des difficultés de paiement sont en contradiction complète avec le droit à une eau saine, a indiqué vendredi Françoise De Boe, coordinatrice du Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale. En 2009, 1.712 coupures d'eau de distribution ont été enregistrées dans les ménages belges.

Plus de 1.700 coupures d'eau enregistrées dans les ménages belges

© Belga

"On a besoin d'eau pour boire, pour cuisiner, pour se laver, pour aller aux toilettes, etc. L'eau est une condition de base pour pouvoir mener une existence conforme à la dignité humaine", rappelle le Service.

Selon Françoise De Boe, il est urgent de développer le volet social relatif à la fourniture d'eau.

Le Service a mené une enquête auprès des sociétés de distribution d'eau en Belgique pour connaître les tarifs, le nombre de mises en demeure, le nombre de renvois devant les tribunaux, le nombre de coupures, etc.

Il ressort de cette enquête qu'un certain nombre de personnes n'ont pas accès à l'eau, notamment les personnes qui vivent dans la rue. "Les villes et les communes devraient disposer de points publics d'eau potable", argumente le Service.

De plus, le Service a constaté que les factures d'eau sont en hausse (35 pc en Région wallonne et flamande sur la période 2006-2009 et 5 pc à Bruxelles).

Enfin, un certain nombre de ménages connaît des problèmes de mises en demeure (deuxième rappel et injonction à payer une facture en retard): 175.518 en Flandre, 231.101 en Wallonie et 37.320 à Bruxelles, selon les chiffres de 2009.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires