Plus de 1.000 demandes d'allocations du CPAS venant de l'Onem à Charleroi

13/02/15 à 16:40 - Mise à jour à 16:40

Source: Belga

Le CPAS de Charleroi a fait le point vendredi, après six semaines de mise en oeuvre des modifications intervenues en matière d'allocations de l'Onem. Le CPAS carolorégien a reçu 1.021 demandes d'allocations.

Plus de 1.000 demandes d'allocations du CPAS venant de l'Onem à Charleroi

© BELGA

En décembre dernier, le président du CPAS de Charleroi, Eric Massin, avait annoncé la mise en oeuvre de services renforcés et d'un personnel supplémentaire. Il s'agissait de répondre à l'arrivée annoncée d'exclus des allocations de chômage qui ont fait dès janvier appel aux allocations du CPAS.

Un call center mis en place dès décembre a permis la prise de 718 rendez-vous et 303 autres allocataires de l'Onem se sont manifestés, soit un total de 1.021 demandeurs. Sur les 442 demandes d'allocations présentées au comité de gestion du CPAS depuis le début de cette année, 357 ont été acceptées et bénéficient d'allocations du CPAS, les autres faisant, après enquête, l'objet de refus.

Il s'agissait essentiellement d'erreurs de domiciliation, de manque d'informations sur les revenus, d'une protection prolongée par l'Onem, ou de revenus divers dépassant le plafond autorisé. Pour Eric Massin, même sans files d'attente ni mouvements de colère, les dispositions nouvelles ont entrainé un indéniable surcroît de travail annonçant une hausse de coût pour le CPAS, notamment pour l'étude de ces demandes. De plus, les chiffres actuels ne constituent qu'une étape, a-t-il expliqué, et les allocataires privés des droits au chômage vont continuer à se manifester pendant les mois à venir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires