Plan stationnement à Bruxelles : le gouvernement franchit une nouvelle étape significative

16/07/13 à 07:09 - Mise à jour à 07:09

Source: Le Vif

Le gouvernement bruxellois s'est mis d'accord lundi soir sur les modifications du plan régional de stationnement adopté en décembre dernier. Il l'a fait après analyse des résultats de l'enquête publique de l'hiver dernier et de l'avis des communes sur cet ensemble de règles appelées à s'appliquer sur l'ensemble du territoire de la capitale.

Plan stationnement à Bruxelles : le gouvernement franchit une nouvelle étape significative

© Belga

Cet accord intervient donc en seconde lecture dans une problématique devenue particulièrement sensible à Bruxelles.

Différentes zones distinguées par couleur en fonction du type de stationnement ont été définies: rouge, payante pour tous dans les importants noyaux commerciaux; verte, payante, sauf pour les riverains et détenteurs de cartes de dérogation; bleue, avec disque, sauf pour les catégories précitées, payant pour tous dans les principaux noyaux commerciaux, ...

Chaque Bruxellois résidant devra se procurer une carte de stationnement annuelle pour le prix minimal de 5 euros. Cette carte lui permettra de stationner dans un rayon de 1,5 km2 autour de son domicile légal. Un même ménage disposant de deux véhicules pourra obtenir une deuxième carte pour la somme de 50 euros.

A partir de la 3e carte, si la commune prévoit ce cas de figure, il faudra débourser 200 euros par carte supplémentaire. Le gouvernement a par ailleurs prévu de faciliter la vie de certaines catégories de personnes qui utilisent leur véhicule dans leur activité professionnelle.

Celles qui relèvent des métiers des services d'aide non-urgents tels que les médecins, vétérinaires, aides à domicile, kinés, infirmie(è)r(e)s à domicile notamment pourront se procurer une carte valable sur tout le territoire de la Région pour une année au prix de 75 euros.

Les instituteurs, professeurs, agents des crèches s'acquitteront de la même somme pour disposer d'une carte qui leur permettra de stationner à proximité de leur lieu de travail. Pour cette dernière catégorie, aucun nombre limite de carte par établissement n'a été fixé.

Des exceptions ont été prévues pour les métiers tels que les électriciens, les chauffagistes ou encore les plombiers, qui pourront stationner pour une durée de 3h dans le secteur de leur lieu d'intervention.

Ces règles constituent un socle commun à l'ensemble du territoire régional à partir de 2014. Il appartiendra ensuite aux communes d'élaborer leur propre plan de stationnement en conservant des marges de manoeuvre tarifaires et pour délimiter les différentes zones.

Le gouvernement a également décidé d'organiser la compensation automatique de toute réduction de places en voirie par des nouvelles places hors voirie (parkings publics ou privés).

A l'issue de la réunion, la ministre bruxelloise du Transport, Brigitte Grouwels, a souligné que "l'adoption de ce plan constitue une première harmonisation de la politique de stationnement dans le chef du gouvernement bruxellois. La méthode de travail retenue garantit une unité dans la diversité ainsi qu'une meilleure mobilité générale dans la Région".

Pour le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, "l'approbation en deuxième lecture de ce plan de stationnement constitue une première étape dans le cadre de la régionalisation de la mobilité à Bruxelles. Le but est d'harmoniser les règles sur tout le territoire de la Région afin d'arriver à plus d'équité et d'efficacité dans les politiques menées par le gouvernement régional au profit des Bruxellois."

En savoir plus sur:

Nos partenaires