Plan sécuritaire N-VA: "Des mesures dangereuses pour masquer une incapacité à changer" et l'échec de Jambon

11/09/16 à 12:23 - Mise à jour à 12:23

Source: Belga

Le PS estime dimanche dans un communiqué que la N-VA agite "des mesures dangereuses pour l'Etat de droit et pour les libertés pour masquer son incapacité à changer les choses", après que le parti flamand a approuvé samedi à l'unanimité le plan de sécurité "Niveau V". Les socialistes dénoncent également l'échec de la politique du ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA).

Plan sécuritaire N-VA: "Des mesures dangereuses pour masquer une incapacité à changer" et l'échec de Jambon

© Belga Image

Pour le PS, pour lutter contre le terrorisme, il est nécessaire de donner à nos services de police, de justice et de renseignement les moyens financiers de fonctionner correctement. "Le ministre (de l'Intérieur) expliquait, il y a deux ans, que la police devrait 'faire plus de choses avec moins de moyens' (...) Cette politique est un échec. Pour cacher ce mauvais bilan, comme à son habitude, la N-VA détourne l'attention avec des propos chocs et dangereux", pointe le PS.

Le plan de sécurité "Niveau V" prévoit notamment l'instauration d'un état d'urgence qui permettrait des arrestations préventives et la mise en place de chambres à part traitant des affaires de terrorisme au sein des tribunaux. Les socialistes voient les mesures telles que l'arrestation préventive comme contraires aux libertés fondamentales. "La N-VA propose aussi des tribunaux anti-terrorisme, qui ne répondent à aucun besoin de terrain: il y a déjà une importante spécialisation en la matière. Rien qu'à Bruxelles, il y a en permanence 5 à 6 juges d'instruction qui ne traitent que du terrorisme. Deux chambres du tribunal correctionnel ne font que ça. Le travail y est réalisé de manière exemplaire: il n'y a aucun arriéré judiciaire dans cette matière. Quel est dès lors l'intérêt de créer un tribunal spécifique?", s'offusquent les socialistes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires