Plan Marshall : quand la Belgique snoba un peu trop l'oncle Sam

10/09/17 à 14:30 - Mise à jour à 15:52
Du LeVif/l'Express du 08/09/17

Funeste été 1947 où la grandeur va précipiter la décadence. Aveuglée par sa réussite, la Belgique croit pouvoir s'offrir le luxe d'éluder largement la pluie de dollars déversée sur l'Europe par le plan Marshall made in USA. Elle gaspille là une occasion décisive de convertir son économie à la modernité.

Hitler et ses hordes n'ont débarrassé le plancher qu'après avoir semé mort et désolation. L'Europe libérée depuis 1945 peine à s'en remettre. Mais au coeur du continent dévasté se produit un miracle économique. Il est belge et est attribuable à une sortie de guerre moins destructrice qu'ailleurs pour l'appareil industriel. La Belgique vit un état de grâce. On dit même d'elle qu'elle est un fool's paradise. Sa bonne santé en devient presque insolente au regard des voisins sinistrés. Ses dirigeants en retirent fierté et assurance.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires