Plan de transport SNCB 2017: le gouvernement wallon présente ses revendications au fédéral

12/05/16 à 17:48 - Mise à jour à 17:48

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement wallon a établi jeudi une liste de revendications qu'il a envoyées au fédéral en vue de l'élaboration du plan de transport 2017 de la SNCB. Le rétablissement du Thalys wallon y figure en 6e place.

La première des revendications listées est l'application du principe "minimum un train par heure et par sens" pour l'ensemble des gares et points d'arrêts, afin de garantir un seuil d'attractivité minimal au transport ferroviaire, a indiqué le ministre wallon des Travaux publics Maximes Prévot. Les deux grands axes ferroviaires de Wallonie suivent, avec la demande qu'un train supplémentaire sur la "dorsale wallonne" fasse arrêt - aux heures de pointe - à Liège, Namur, Charleroi, Mons et Tournai et, pour l'axe Namur-Luxembourg, la demande de mettre en service un train supplémentaire dans chaque sens. Pour la zone RER, le gouvernement wallon demande deux trains par heure et par point d'arrêt. Vient ensuite la liaison Tournai/Mouscron-Lille, avec la revendication d'un train plus direct, alors que les convois actuels font arrêt dans de nombreuses gares en France. Pour le Thalys wallon, suspendu depuis avril 2015, la demande porte sur une remise en service immédiate, à une fréquence de deux trains par jour et par sens. D'autres revendications portent sur l'augmentation de la vitesse commerciale, une meilleure adaptation des arrêts et du matériel roulant, ainsi qu'une optimisation de la tarification combinée et transfrontalière. (Belga)

Nos partenaires