Plan canal - A vouloir brasser très large, on va louper la cible radicalisme, dit Yvan Mayeur

05/02/16 à 19:08 - Mise à jour à 19:08

Source: Belga

(Belga) Au stade actuel du plan canal, on reste encore dans le flou sur de nombreux points et le choix qui a été fait consiste à ratisser trop large, au risque de manque l'objectif principal, à savoir la lutte contre le phénomène du radicalisme, a affirmé vendredi le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Yvan Mayeur (PS). Pour lui, contrairement à ce qui a été véhiculé, le niveau de pouvoir local a jusqu'ici effectué du bon travail, à l'image de la cellule radicalisme de la Ville, mais il manque de moyens, et ceux-ci ne sont pas près d'arriver.

Plan canal - A vouloir brasser très large, on va louper la cible radicalisme, dit Yvan Mayeur

Plan canal - A vouloir brasser très large, on va louper la cible radicalisme, dit Yvan Mayeur © BELGA

"Pour le moment, le vaste plan canal qui a été promis se résume à un plan Molenbeek-Koekelberg-Vilvorde, soit deux communes dirigées par le MR à Bruxelles et une commune flamande. Nous n'en verrons rien avant 6 mois, et il n'y a donc aucun renfort d'effectifs à attendre avant un an", a commenté Yvan Mayeur, interrogé par Belga. Pour le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, la réunion entre le gouvernement et les bourgmestres des communes concernées à permis à ceux-ci de l'expliquer, ce qui tend à démontrer que l'on s'inscrit dans une dynamique de travail, mais certainement pas encore de travail abouti. "Il y a donc des choses bonnes à prendre, mais beaucoup d'autres ne sont ni claires ni concrètes, a-t-il dit. (Belga)

Nos partenaires