Piscine de Coxyde - La chambre du conseil ordonne la libération du migrant

02/02/16 à 14:24 - Mise à jour à 14:24

Source: Belga

(Belga) La chambre du conseil de Furnes a décidé mardi que l'Irakien de 23 ans, au centre d'une polémique à propos d'un incident survenu à la piscine de Coxyde, devait être libéré et ne plus être retenu dans un centre fermé pour demandeurs d'asile. Le parquet et l'Office des étrangers ont la possibilité d'interjeter appel.

Piscine de Coxyde - La chambre du conseil ordonne la libération du migrant

Piscine de Coxyde - La chambre du conseil ordonne la libération du migrant © BELGA

Un incident survenu à la piscine de Coxyde le 23 janvier avait fait grand bruit. Un Irakien résidant au centre d'accueil de la ville côtière était suspecté d'attouchements sur une fillette de 11 ans. L'intéressé a toujours nié cette version. Selon d'autres sources, le suspect aurait en réalité voulu porter secours à la jeune fille, qui était en difficulté. Le lendemain des faits, le suspect était placé en centre fermé. Mais cette procédure n'était pas compatible avec le respect des droits de la défense. Son avocat, Me Jonas Bel, a dès lors réclamé la libération de son client. La chambre du conseil de Furnes a accédé mardi matin à cette demande. "Mon client est évidemment heureux de cette décision. Nous espérons qu'il n'y aura pas d'appel et qu'il pourra retourner au plus vite au centre de Coxyde." Le parquet et l'Office des étrangers ont 24 heures pour interjeter appel de la décision de la chambre du conseil. Si c'est le cas, l'affaire sera traitée dans les deux semaines par la chambre des mises en accusation de Gand. (Belga)

Nos partenaires