PISA 2012: les élèves francophones sous la moyenne et en régression

03/12/13 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Le Vif

Les résultats de la dernière étude Pisa publiés ce mardi montrent que les jeunes de 15 ans de la Fédération Wallonie-Bruxelles se situent en dessous de la moyenne de l'OCDE en mathématiques et en Sciences.

PISA 2012: les élèves francophones sous la moyenne et en régression

© Thinkstock

Le niveau de performance moyen des élèves de Fédération Wallonie-Bruxelles en mathématiques ainsi qu'en sciences était, en 2012, inférieur à la moyenne des pays membres de l'OCDE, selon les résultats de la dernière étude Pisa publiés mardi. Ces indicateurs mesurent les performances des jeunes de 15 ans dans 65 pays, dont les 34 pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

Si la Flandre arrive en 3e position parmi les pays de l'OCDE en matière de culture mathématique, la Fédération Wallonie-Bruxelles ne se classe, elle, que 20e, juste en dessous de la moyenne de l'OCDE, derrière tous ses voisins, à l'exception du Luxembourg. La communauté germanophone arrive pour sa part en 11e place.

Sous la moyenne, sauf en lecture... Autre constat préoccupant mis en lumière par l'étude: un quart des jeunes de 15 ans en Fédération Wallonie-Bruxelles ont un niveau de performance en mathématiques insuffisant, voire très insuffisant.

Quant à la maîtrise des sciences, le sud du pays enregistre un indice de performance encore plus en retrait par rapport à la moyenne de l'OCDE, loin derrière la Flandre et la communauté germanophone.

Il n'y a en réalité que pour la compréhension à la lecture que la Fédération Wallonie-Bruxelles parvient à se hisser juste au-dessus de la moyenne, mais toujours derrière la Flandre.

Dégradation en 10 ans Le programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa) mesure depuis 2000 les performances la lecture, les mathématiques et les sciences, avec un sujet privilégié à chaque édition. En 2012, c'était à nouveau au tour des mathématiques, comme en 2003, ce qui permet de mesurer les évolutions de performances des jeunes. Pour la Belgique, l'exercice montre une légère dégradation de la culture mathématique des jeunes en l'espace de dix ans.

Cette étude Pisa a été réalisée dans 65 pays, dont les 34 membres de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) qui regroupe les pays européens, les Etats-Unis, le Canada, la Corée du Sud, le Mexique, l'Australie, le Japon et la Nouvelle-Zélande. Ses résultats sont toujours très attendus par les gouvernements pour mesurer l'efficacité de leur système éducatif.

Excellentes performances de pays asiatiques

Pisa ne teste pas les programmes scolaires, mais l'aptitude des élèves à appliquer les connaissances acquises à l'école à des situations de la vie réelle, ainsi qu'à analyser, raisonner et communiquer de manière efficace. Les jeunes sondés dans ces 65 pays au cours de l'année 2012 se sont tous vu soumettre les mêmes exercices.

Comme lors des éditions précédentes, la nouvelle étude Pisa montre les excellentes performances de pays asiatiques en mathématiques, en particulier à Shanghai (Chine) qui arrive en tête du classement international, devant même la Corée, 1er de la classe des pays de l'OCDE.

Les jeunes de 15 ans à Shanghai ont ainsi en moyenne trois années d'avance en maîtrise des mathématiques par rapport à la moyenne des pays de l'OCDE, selon l'étude.

En savoir plus sur:

Nos partenaires