Pirater les données des patients dans un hôpital est un jeu d'enfant

16/10/14 à 12:41 - Mise à jour à 13:04

Source: Le Vif

Selon une information relayée par le quotidien flamand De Morgen, les réalisateurs de l'émission Koppen, diffusée ce soir sur Eén, ont prouvé qu'il est extrêmement facile de pirater les bases de données d'un hôpital. En une demi-heure, les hackers ont réussi à sortir des milliers de données de patients.

Pirater les données des patients dans un hôpital est un jeu d'enfant

© Belga

"C'est comme si on retrouvait un bac de fiches rempli d'informations personnelles dans la rue" explique Tim Verheyden, l'un des réalisateurs de l'émission à De Morgen. "Il s'avère très facile de trouver des mots de passe par le biais de programmes spécialisés. En principe, les données des patients doivent être rendues anonymes, mais le test a démontré que ce n'était pas le cas".

Interrogée par De Morgen, Davina Lyten du cyber emergency team fédéral CERT, confirme que les données médicales sont fort convoitées. "Outre les données financières, les données personnelles médicales sont également prisées sur les marchés noirs. C'est la principale raison pour laquelle les hackers veulent les obtenir. On peut gagner gros rapidement.

Début octobre, la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB)et Europol ont mis en garde contre la protection digitale douteuse de données personnelles de la part d'entreprises et d'institutions publiques. De nombreux objets, dont des appareils médicaux, sont de plus en plus souvent connectés à internet.

Nos partenaires