Pieter De Crem maintient sa volonté de ré-équiper l'armée

07/03/12 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Le Vif

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, a confirmé sa volonté de déposer "très bientôt" au gouvernement un plan d'investissements pour poursuivre le ré-équipement des forces armées comprenant l'achat de véhicules blindés à roues supplémentaires et d'hélicoptères.

Pieter De Crem maintient sa volonté de ré-équiper l'armée

© Image Globe

"J'introduirai très bientôt un plan d'investissements actualisé 2012-2014 au Conseil des ministres", a-t-il affirmé en commission de la défense de la Chambre, en réponse à des questions des députés David Geerts (sp.a), Roland Defreyne (Open Vld) et Karolien Grosemans (N-VA).

Pieter De Crem (CD&V) a explicitement cité les programmes de véhicules blindés de type MPPV ("Multipurpose Protective Vehicles", des blindés à roues de type Dingo II construit par l'allemand Krauss Maffei Weigmann, KMV) - dont le PS avait bloqué l'an dernier l'achat de 61 exemplaires - et AIV ("Armored Infantry Vehicles", de type Piranha IIIC 8x8 du constructeur suisse MOWAG). Il a aussi évoqué la poursuite de l'acquisition d'hélicoptères NH90, dont huit exemplaires ont été achetés mai 2007 par le gouvernement Verhofdtadt - quatre en version navale (NFH) et quatre en version de transport tactique (TTH), dont la livraison devrait débuter cette année.

Il a encore mentionné la poursuite de la modernisation des chasseurs F-16 - qui, âgés de plus de trente ans devront rester en service jusqu'à leur remplacement, prévu entre 2023 et 2028 - en vertu du programme "Communality & Interoperability Programs" (CICP) pour lequel l'état-major de la Défense propose de consacrer 25 millions d'euros dans le plan d'investissements actualisé à soumettre au gouvernement.

Le ministre a toutefois souligné que l'ampleur de ce plan d'investissements - dont le principe figure dans la déclaration gouvernementale de l'équipe Di Rupo 1er - dépendra des résultats du conclave budgétaire en cours.

Selon M. De Crem, l'armée belge dispose désormais de 127 AIV, de 220 MPPV, de 438 engins plus légers de type LMV ("Light Multirole Vehicle") et de 59 blindés 6x6 Pandur, transformés en véhicules de reconnaissance. 26 LMV et 48 MPPV sont engagés en opération, alors que 28 AIV, 119 LMV, 49 MPPV et 33 Pandur sont en entretien, a-t-il ajouté.

Le "patron" de l'armée belge, le général Charles-Henri Delcour, avait tire en janvier le signal d'alarme à propos des investissements, affirmant dans une note interne que la crédibilité de la Belgique au sein de l'Otan risquait d'être affectée si la Défense ne relançait pas en 2012 ses achats d'équipements, après des années de vaches maigres.

Il avait plaidé pour l'approbation "rapide" d'un plan d'investissement par le gouvernement, espérant que sa réalisation reçoive le soutien politique voulu".

"C'est important car notre crédibilité interne tout comme à l'Otan serait touchée si aucun investissement nouveau n'était lancé en 2012", ajoutait le chef de la Défense (CHOD).

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires