Picqué pour une société plus sécurisée

12/04/12 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: Le Vif

"Notre société a de plus en plus besoin d'une cohésion sociale qui repose sur la sécurisation", a indiqué jeudi matin Charles Picqué, ministre-président de la Région de Bruxelles-capitale, L'invité de Bel RTL.

Picqué pour une société plus sécurisée

"Nous devons travailler sur toute la chaîne de la gouvernance; l'éducation, la prévention sociale, le fonctionnement de la justice... Beaucoup de nos politiques seront annulées dans leurs résultats ou freinées si nous ne mettons pas la sécurité, au sens aussi de la prévention, au coeur de notre gouvernance", a-t-il souligné.

Il estime que la sécurité va devenir "un thème sociétal majeur, à la base de toutes les autres politiques qu'on peut mener au niveau de la ville. Il faut donc une véritable révolution mentale pour que les fonctions liées à la sécurisation des biens et des personnes deviennent vraiment une priorité."

La ministre de l'Intérieur a annoncé mercredi des mesures à court terme, en raison des protestations lancées par les syndicats de la STIB à la suite du décès, samedi dernier, d'un superviseur de l'entreprise. Joëlle Milquet a ainsi promis 100 policiers supplémentaires dans les deux mois, dont 70 dès vendredi, pour la surveillance des transports en commun.

"Nous n'avions pas d'autres issues, à très court terme, que de payer des heures supplémentaires, ce que la Région a accepté de faire, afin qu'on ne délaisse pas certains événements ou certains quartiers au bénéfice exclusif des transports en commun, et c'était ma préoccupation en tant que bourgmestre aussi", a souligné Charles Picqué.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires