Picqué et Cerexhe, ensemble pour le refinancement de Bruxelles

15/04/10 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Le Vif

Dans une interview accordée à La Libre Belgique, le ministre-président Charles Piqué (PS) plaide pour un refinancement de la Région capitale à concurrence de 500 millions d'euros par an. Benoît Cerexhe, ministre cdH bruxellois de l'Economie et l'Emploi, a fait savoir jeudi qu'il soutenait "bien évidemment" le ministre-président Charles Picqué dans sa demande.

Picqué et Cerexhe, ensemble pour le refinancement de Bruxelles

© Belga

Benoît Cerexhe rappelle que la demande de refinancement de la Région centrale du pays fait d'ailleurs partie des revendications exprimées par le cdH dans le cadre des négociations actuelles et par le gouvernement bruxellois dans sa note aux négociateurs de l'Octopus.

Pour le ministre bruxellois, les négociations actuelles doivent à la fois porter sur la défense "des droits politiques des francophones de la périphérie et leurs liens avec la région bruxelloise selon les demandes francophones connues" et "inclure un chapitre indispensable sur un financement correct de Bruxelles afin de permettre à Bruxelles de remplir les rôles de capitale nationale et internationale qu'elle assume aujourd'hui au bénéfice de tout le pays et de toutes les Régions, sans en avoir jamais eus les moyens nécessaires".

Il rappelle également qu'une première enveloppe - nettement insuffisante - fait partie du premier paquet de réformes institutionnelles négocié sous la législature précédente.

Benoît Cerexhe insiste sur le fait que la Région bruxelloise est en effet structurellement sous-financée, à concurrence de 500 millions à 600 millions d'euros par an, pour remplir correctement les rôles de capitale nationale et internationale qui sont les siens, abondant ainsi dans le même sens que Charles Picqué.

"Les négociations actuelles ne peuvent donc faire l'impasse sur un refinancement légitime des politiques menées en Région de Bruxelles-Capitale au bénéfice non seulement des Bruxellois mais aussi des 500.000 navetteurs quotidiens qui la fréquentent", conclut M. Crerexhe dans un communiqué.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires