Pic de pollution : limitations de vitesse dans tout le pays

12/03/14 à 13:31 - Mise à jour à 13:31

Source: Le Vif

La qualité de l'air devrait être "très médiocre" jeudi sur les trois régions du pays, d'après les prévisions publiées mercredi par la Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE). Les concentrations élevées de particules fines dans l'air entraîneront l'activation dès jeudi matin et durant la journée de vendredi des plans d'actions régionaux, avec limitations de vitesse sur les axes routiers.

Pic de pollution : limitations de vitesse dans tout le pays

© Belga

A Bruxelles, les voiries sur lesquelles la vitesse est normalement autorisée jusqu'à 70 km/h passeront à une vitesse maximale de 50km/h. Les contrôles de vitesse seront également renforcés dans toute la Région durant les journées de jeudi et vendredi. La CELINE conseille aux automobilistes de privilégier l'usage des transports en commun.

En Wallonie, la vitesse maximale sera limitée à 90 km/h sur la E42, la E19 de Nivelles vers Bruxelles, la E411 de Rosières vers Bruxelles ainsi que sur le ring de Charleroi, soit les axes les plus exposés aux particules fines. Des panneaux spéciaux seront installés sur les routes concernées pour rappeler aux conducteurs ces mesures exceptionnelles. De la même manière, certains axes routiers et autoroutiers feront l'objet d'une limitation spéciale à 90 km/h en Flandre.

Plus globalement, la CELINE conseille aux citoyens de limiter l'usage de leur voiture durant les prochains jours, les gaz d'échappements étant une source importante de pollution atmosphérique, et d'éviter tout gaspillage d'énergie, notamment au niveau du chauffage. Les personnes fragiles (jeunes enfants, personnes âgées, asthmatiques ou souffrant de problèmes cardiaques) doivent éviter tout exercice physique intense.

Mercredi vers midi, les dernières mesures pour l'ensemble de la Belgique indiquaient une qualité de l'air d'indice 7 (sur 10, 10 étant "exécrable"), soit "très médiocre", en ce qui concerne la concentration en particules fines PM10 (particules dont le diamètre est inférieur à 10 microns). Cet indice correspond généralement à des taux de PM10 supérieurs à 70 microgrammes par mètre cube, soit le "seuil d'alerte".
"Cette situation s'explique par la présence d'une inversion thermique de subsidence vers 300 m d'altitude, ainsi que des vitesses de vent relativement faibles, qui limitent la dispersion des polluants. Il est également probable que l'épandage de fertilisants sur les surfaces agricoles contribuent à la formation de particules secondaires et amplifient le phénomène", précise la CELINE. Le vent devant être très faible jeudi, les concentrations de PM10 seront encore en hausse par rapport aux valeurs mesurées mercredi, note la Cellule Interrégionale de l'Environnement. Quand le seuil d'alerte risque d'être dépassé deux jours de suite, comme c'est le cas pour jeudi et vendredi, les Régions enclenchent leur plan d'action visant à limiter le trafic et, par ce moyen, l'émission de particules fines.

La qualité de l'air devrait s'améliorer progressivement dès vendredi après-midi.

Nos partenaires