Pic de mortalité "modéré" lors de la chaude avant-dernière semaine de juin

25/07/17 à 15:27 - Mise à jour à 15:28

Source: Belga

(Belga) La Belgique a connu un pic de mortalité "modéré" lors de l'épisode de fortes chaleurs survenu au cours de la semaine du 19 au 25 juin, indique mardi l'Institut scientifique de Santé publique (ISP) dans un communiqué. Au cours de cette période, 2.080 décès ont été recensés, contre 1.845 attendus. Le système de surveillance de l'ISP ne permet cependant pas de lier ces chiffres à une cause spécifique, souligne-t-il.

La surmortalité "modérée" enregistrée fin juin par l'Institut a concerné tous les groupes d'âge, même si les plus de 85 ans ont été les plus touchés, avec 127 décès excédentaires, soit une hausse de 17%. Le 22 juin, lors duquel des températures supérieures à 30 degrés et des concentrations d'ozone dépassant les 120 microgrammes ont été relevées pour la quatrième journée consécutive, 109 décès excédentaires ont été comptabilisés, dont 90 chez les 65 ans et plus. Les excès de mortalité sont mesurés en comparant les décès observés avec ceux attendus, ce dernier chiffre étant calculé sur base des données des cinq années précédentes, rappelle l'ISP. Il souligne également, en réaction à la publication d'informations erronées dans Sudpresse, que son système ne permet pas d'associer les décès à une cause spécifique. L'Institut ne peut donc affirmer que l'excès de mortalité observé fin juin est imputable aux seules températures et concentrations élevées d'ozone. (Belga)

Nos partenaires