Photovoltaïque: le régulateur met en garde contre une suppression de la prime Qualiwatt

06/12/17 à 18:56 - Mise à jour à 18:57

Source: Belga

(Belga) Le régulateur wallon des marchés de l'énergie (CWaPE) a mis en garde mercredi le ministre wallon de l'Énergie Jean-Luc Crucke contre une suppression de la prime Qualiwatt, le mécanisme de soutien public aux petites installations de panneaux photovoltaïques chez les particuliers.

Ces petites installations (moins de 10 KWc) sont de plus en plus rentables sans soutien public, constate la CWaPE dans un avis sollicité par le ministre. A tel point que si le seul objectif était d'atteindre le taux de rentabilité interne de 5% défini par le gouvernement, la prime Qualiwatt du premier semestre 2018 serait nulle. Cette rentabilité sera en effet comprise entre 7,3% et 8,4%. Mais la réglementation exige aussi un temps de retour simple de huit ans, ce qui situera la prime du premier semestre 2018 autour de 400 euros par an pour une installation type (3 KWc). Le ministre Crucke a déjà laissé entendre que le soutien public au petit photovoltaïque pourrait être supprimé si les petites installations deviennent suffisamment rentables. Mais la CWaPe le met en garde sur l'impact d'une absence de prime sur le développement du secteur: même si le taux de rentabilité interne de 5% est confortable au regard des rendements pouvant être obtenus sur les marchés financiers, "l'effet psychologique d'une absence de prime ne doit pas être négligé". En outre, une absence de prime signifierait qu'il n'existe plus de garantie de qualité des installations et de la compétence des installateurs, puisque les conditions fixées réglementairement ne devraient plus être rencontrées. Il est aussi possible que le système de traçabilité des installations ne soit plus assuré, de même que celui d'observatoire des prix, dit la CWaPE. Elle évoque donc la nécessité de prendre des mesures spécifiques et de prévoir une communication adéquate. (Belga)

Nos partenaires