Philippines: un maire en prison tué lors d'un échange de tirs avec la police

05/11/16 à 07:11 - Mise à jour à 07:15

Source: Belga

(Belga) Le maire d'une ville aux Philippines maintenu en détention et accusé de possession illégale de drogues a été tué samedi lors d'un échange de tirs avec la police, ont affirmé les autorités.

La police a mené un raid dans la prison de la ville de Baybay (province de Leyte) sur base d'informations indiquant que Rolando Espinosa, maire de la ville d'Albuera, possédait plusieurs armes et de la drogue au sein de l'établissement pénitentiaire. Marvin Marcos, chef de la police criminel régionale, a affirmé que la police possédait un mandat de recherche pour Espinosa et un autre de ses co-détenus pour pouvoir mener le raid. "Nos informateurs nous ont dit que deux suspects possédaient des armes et continuaient à revendre de la drogue dans la prison provinciale", a affirmé M. Marcos sur une station radio de Manille. "Nous exécutions le mandat quand les tirs ont eu lieu". M. Espinosa et un autre individu ont été tués dans l'échange de tirs, selon M. Marcos. Le maire Espinosa a été arrêté en octobre, lorsque la police a saisi 11 kilos de méthamphétamine, baptisée "shabu" aux Philippines, durant un raid mené dans sa maison à Albuera. Le président Rodrigo Duterte avait précédemment identifié Espinosa comme un des 100 élus locaux soupçonnés de commerce de stupéfiants, qu'il souhaite éradiquer. La guerre sanglante contre le trafic de stupéfiants déclaré par M. Duterte a été critiquée par la communauté internationale qui y voit le non respect de l'Etat de droit et des droits de l'Homme. Plus de 1.700 suspects ont été tués par la police dans des opérations depuis le mois de juillet. La police enquête aussi sur la mort de 2.153 personnes durant la même période pour déterminer si elles étaient liés au trafic de drogues. (Belga)

Nos partenaires