Philippines: La Belgique moins généreuse que ses voisins

19/11/13 à 10:25 - Mise à jour à 10:25

Source: Le Vif

Actuellement, le compteur du consortium 21-21 et d'un certain nombre d'organisations humanitaires telles que Médecins Sans Frontières et la Croix Rouge affiche 2,4 millions d'euros, un chiffre nettement inférieur aux sommes récoltées par nos voisins européens.

Philippines: La Belgique moins généreuse que ses voisins

© Reuters

Haiyan 21-21

BE17 0000 0000 2121

Ce montant, qui revient à 20 cents en moyenne par Belge, reste largement en deçà des sommes rassemblées par d'autres pays européens. Les Pays-Bas, qui comptent 16,8 millions d'habitants ont dépassé le cap des 14 millions d'euros alors que les Britanniques ont collecté pas moins de 40 millions d'euros pour 60,6 millions d'habitants. Les Suisses, qui ne sont que 8 millions, surpassent largement la Belgique en versant 5,6 millions d'euros aux organisations humanitaires.

Selon Koen Van Den Broeck, le fondateur d'EthiCom, une société qui conseille les ONG sur les récoltes de fonds, la campagne belge a démarré trop tard. "Le consortium et les autres organisations craignaient de faire de l'ombre aux actions pour la Syrie alors que les pays voisins ont démarré leurs initiatives lorsqu'il était encore question de 10.000 morts. Quand le consortium et MSF ont commencé 48 heures plus tard, le nombre de décès avait déjà été revu à la baisse. Entre-temps, il est question de 4.500 à 5.000 morts, ce qui diminue le sentiment d'urgence éprouvé par les Belges. Même si les ravages sont toujours énormes, ce genre de facteurs jouent un rôle" a-t-il expliqué au journal De Morgen.

Quant à Eric Todts, le président du consortium, il reconnaît que le montant est assez piètre. Il estime que les Belges ne sont pas suffisamment stimulés pour faire un don et plaide en faveur d'une grande action médiatique. "Le moyen de déclencher la bonne volonté est d'organiser une grande action de solidarité portée par tous les journaux et toutes les chaînes de télévision" a-t-il déclaré dans le Morgen.

En savoir plus sur:

Nos partenaires