Philippines: grand rassemblement musulman pour relancer le processus de paix

27/11/17 à 06:50 - Mise à jour à 06:52

Source: Belga

(Belga) Le principal mouvement rebelle musulman des Philippines a organisé lundi un énorme rassemblement dans son fief du sud de l'archipel, dans un effort conjoint avec le gouvernement pour relancer un processus de paix en panne.

Le président Rodrigo Duterte doit s'exprimer dans l'après-midi à Camp Darapanan, principale base du Front Moro islamique de libération (Milf), près la ville de Cotabato, dans la région de Mindanao. Le gouvernement comme le mouvement rebelle, fort de 10.000 combattants, espère que l'instauration de la paix étouffera la menace représentée par le groupe Etat islamique (EI). Les musulmans ont lancé une guerre de rébellion dans les années 1970 pour demander l'autonomie ou l'indépendance dans le sud des Philippines, archipel à très grande majorité catholique, région qu'ils considèrent comme leur terre ancestrale. Le conflit a fait plus de 120.000 morts. Le Milf, le principal groupe rebelle, a signé en 2014 un accord de paix avec le gouvernement prévoyant d'octroyer l'autonomie à la minorité musulmane dans certaines parties de Mindanao. Mais un projet de loi visant à faire appliquer l'accord n'a jamais franchi la rampe du Congrès. Le but immédiat du rassemblement de lundi est de trouver des soutiens au projet de loi. "Il sera impossible de trouver la paix pour toujours si on ne leur rend pas au moins une partie de leur héritage", avait déclaré M. Duterte la semaine dernière. "Si on ne le leur donne pas, il y aura des problèmes car ils seront vraiment ouverts à (un ralliement) à la cabale des terroristes et activités terroristes de la région". Le Milf a espéré qu'un million de personnes viendraient à Camp Darapanan. Aucun chiffre n'était disponible mais un journaliste de l'AFP a vu des dizaines de milliers de personnes. Parmi elles, le cardinal Orlando Quevedo, l'archevêque de Cotabato et le plus haut représentant de l'Eglise à Mindanao, de même que des membres du principal rival du Milf, le Front moro de libération nationale (MNLF). Ce rassemblement est organisé un mois environ après que M. Duterte eut décrété la "libération" de Marawi, grande ville musulmane du sud attaquée en mai par des jihadistes de l'EI qui voulaient créer un califat dans le sud des Philippines. (Belga)

Nos partenaires