Philippines: fureur des internautes face au "révisionnisme" concernant la dictature

12/09/16 à 15:16 - Mise à jour à 15:16

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement philippin essuyait les foudres des internautes lundi qui l'accusent de vouloir refaire l'histoire de la dictature de Ferdinand Marcos.

Philippines: fureur des internautes face au "révisionnisme" concernant la dictature

Philippines: fureur des internautes face au "révisionnisme" concernant la dictature © BELGA

Les autorités ont modifié la page Facebook du journal officiel des Philippines, corrections visant, selon les critiques, à présenter sous un jour meilleur les années de pouvoir du défunt dictateur. Parmi ces changements, l'idée que la loi martiale qu'il avait décrétée en 1972 avait été imposée pour faire face aux rébellions musulmane et communiste. Ses opposants accusent Ferdinand Marcos d'avoir pris cette décision pour se maintenir au pouvoir, jeter ses critiques en prison et faire main basse sur les coffres publics. De même, s'il a fui le pays en 1986, c'était pour "éviter un bain de sang" et non parce qu'il y avait été contraint par des manifestations de masse comme l'estiment les historiens. "La légende aurait dû être +Ferdinand Marcos+ a volé aux Philippins l'équivalent de 10 milliards de dollars, a fait torturer 34.000 Philippins, a fait tuer 3.240 Philippins et était si avide de pouvoir qu'il a essayé de rester un dictateur toute sa vie", écrit sur Facebook un internaute en colère. Le président controversé Rodrigo Duterte, un allié de la famille Marcos, a soufflé récemment sur la polémique relative à l'héritage du dictateur en annonçant qu'il voulait l'inhumer au "Cimetière des Héros. La plupart des historiens décrivent son règne sous un jour sombre, évoquant une ère de disparitions et de meurtres extrajudicaires, et de grande pauvreté. (Belga)

Nos partenaires