Philippe Moureaux traite des journalistes de la RTBF d'"islamophobes"

17/04/12 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Source: Le Vif

Le bourgmestre de Molenbeek, Philippe Moureaux (PS), a tenu des propos très durs contre les journalistes de la RTBF qui ont réalisé l'émission "Questions à la Une" diffusée mercredi dernier et intitulée "Faut-il craindre l'Islam ?", parlant de "manipulation de l'information" et allant jusqu'à qualifier ses auteurs de "racistes" et d'"islamophobes".

Philippe Moureaux traite des journalistes de la RTBF d'"islamophobes"

© Image Globe

"C'est une émission tout à fait scandaleuse", a-t-il dit lors d'une interview téléphonique diffusée sur Maghreb TV, en se disant "tout à fait furieux" du fait que son intervention avait été "caviardée", "avec uniquement comme plaisir de montrer des images désagréables, de donner la parole à des islamophobes bien connus".

"Il n'y a pas une seule image positive qui a été retenue", a ajouté le bourgmestre de Molenbeek, la commune où une partie de l'émission a été tournée. "Présenter ça (le fait que certaines femmes portent le voile intégral dans la commune en dépit d'une interdiction déjà ancienne, ndlr) comme une image qui montre la montée de l'islamisme, c'est tout simplement de la manipulation", a-t-il poursuivi.

Molenbeek compte quelque 94.000 habitants, dont une grande partie est d'origine maghrébine. "C'est une population qui mérite le plus grand respect. Et ce n'est pas parce qu'il y a quelques personnes qui ont des comportements que nous n'aimons pas que l'on peut condamner une population.

L'antisémitisme a fait un moment ses succès sur ce genre de méthodes. C'est comme ça que Goebbels (Joseph Goebbels, le ministre de la Propagande et de l'Information de l'Allemagne nazie de 1933 à 1945, ndlr) essayait aussi d'attaquer les Juifs, comme maintenant certains attaquent les musulmans", a déclaré le sénateur-bourgmestre. "Je me rends compte que je n'ai servi que de faire-valoir à des racistes et à des islamophones", a conclu M. Moureaux dans cette interview postée lundi sur Youtube.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires