Philippe Close: "Pas de slogans, plus de policiers"

16/11/17 à 21:38 - Mise à jour à 21:37

Source: Belga

Bruxelles n'a pas besoin de nouveau plan, de "slogans" ou de "gadgets", mais bien de davantage de policiers, a martelé jeudi soir le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, sur la RTBF. Il manque 400 agents dans la capitale, dont 200 dans la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles, ce qui représente un coût de 25 millions d'euros, soit seulement "0,02%" du budget de l'état fédéral, a-t-il souligné.

Philippe Close: "Pas de slogans, plus de policiers"

Philippe Close © ISOPIX

"Je demande humblement et fermement qu'on ne nous remette pas des plans, des gadgets et des slogans", mais bien davantage de policiers, a réagi le bourgmestre, interrogé sur le plan d'action annoncé plus tôt dans la journée par le gouvernement fédéral.

Une réduction des zones, qui pourrait selon certains améliorer l'efficacité de la police, reviendrait pour Philippe Close à être inutilement "réembarqué dans un micmac institutionnel, avec des études, des grandes réformes et des séminaires".

Concernant les émeutes qui ont eu lieu samedi dans le centre-ville à la suite de la qualification du Maroc pour la Coupe du Monde, M. Close n'a "ni excuse ni explication". "On s'attendait à une fête, mais pas à des débordements." Il souligne également que les casseurs venaient "de partout" et pas uniquement du quartier Anneessens où il réside depuis 17 ans.

Outre un renforcement du cadre policier, le bourgmestre estime primordial de lutter contre le sentiment d'impunité "inacceptable" qui anime certains jeunes et réfute l'idée selon laquelle la jeunesse de certains quartiers aurait été abandonnée par les autorités. "Rien ne justifie la colère de ces jeunes. Il faut rappeler la norme, les règles. Le parquet fait son boulot", a-t-il ajouté, précisant que quatre arrestations judiciaires avaient eu lieu samedi.

Philippe Close a aussi affirmé qu'il n'était pas opposé aux "influenceurs" tels que Vargasss92, qui était à l'origine du rassemblement qui a dégénéré mercredi place de la Monnaie. "Les 'youtubeurs' apportent une promotion intéressante pour la ville, nous en avons déjà accueillis, mais il faut demander une autorisation, d'autant qu'il y avait beaucoup d'éléments de chantier pour la patinoire de Plaisirs d'Hiver sur place. Il a été générateur de troubles, j'espère qu'il sera poursuivi", a indiqué le bourgmestre.

En vue de la Coupe du Monde qui aura lieu à l'été prochain et qui devrait encore susciter des rassemblements de supporters dans le centre-ville, M. Close a suggéré que la cellule fédérale Football "appuie" davantage la police bruxelloise. Il a également indiqué que le collège bruxellois avait décidé d'intervenir dans les franchises d'assurance pour les commerçants ayant subi des dégâts samedi dernier.

Nos partenaires