Peur des returnees? "Les suspects de terrorisme en Belgique sont davantage un groupe à risque"

29/11/17 à 11:16 - Mise à jour à 11:14

Source: Knack

Alain Grignard, expert en terrorisme auprès de la police fédérale, ne craint pas un retour massif des combattants de Syrie. Il est davantage préoccupé par les nombreux suspects de terrorisme qui sont libérés en Belgique. " Il n'existe pas de Local Task Force ou une autre structure prête à les suivre. "

Alain Grignard (65 ans) a été convoqué comme expert par la commission d'enquête parlementaire sur les attentats du 22 mars à Bruxelles. Ayant déjà traité des dossiers terroristes de haut niveau (les CCC, par exemple), il est désormais commissaire à la police judiciaire fédérale. Il enseigne également l'islamologie au Centre d'Étude sur la Radicalisation et le Terrorisme (CETR) de l'université de Liège. Il s'est entretenu avec notre confrère de Knack à propos de la chute du califat de l'Etat islamique et le risque que représentent les Foreign Terrorist Fighters (FTF).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires