Petits partis : à gauche toutes

04/06/10 à 09:17 - Mise à jour à 09:17

Source: Le Vif

A gauche du PS et d'Ecolo ( ?), le terrain est partagé entre le PTB+ et le "Front des Gauches", mis sur pied il y a moins d'un mois pour rassembler les mouvements qui ne se retrouvent pas, c'est un euphémisme, dans la gauche traditionnelle.

Petits partis : à gauche toutes

© Belga

Le slogan du PTB (Parti des Travailleurs de Belgique) est sans équivoque : "Votez contre ce cirque politique". A l'image, il se traduit pas le nez rouge de clown dont les militants affublent les photos des candidats traditionnels. Dans le texte : "Le Parlement est devenu un grand cirque, avec BHV comme clou du spectacle." Tête de liste au Sénat côté flamand : Tine van Rompuy, la soeur des autres, Herman le président du Conseil européen, et Eric le boutefeu périphérique du CD&V. Tine l'infirmière qui défend les maisons médicales et leur offre de soins gratuits pour tous.

Le programme du PTB+ n'a guère varié, et n'est guère surprenant : taxer "les banquiers sans scrupule et les super-millionnaires", interdire aux entreprises (Carrefour, InBev...) qui font des bénéfices de pouvoir licencier (sous peine de devoir rembourser les aides publiques de toute nature), conserver le droit à la prépension pour préserver l'emploi des jeunes, baisser la fiscalité sur l'énergie... Rien que du connu.

Le programme du "Front des Gauches", qui rassemble diverses formations en une union assez hétéroclite (*), en est assez proche... mais encore plus vague : il parle du "vrai" problème des gens (licenciements, chômage, racisme...), de "refus des surenchères nationalistes", de défense du service public, ou encore de "sauver notre environnement".

M.D.

(*) PC (Parti communiste), PSL (Parti socialiste de Lutte), LCR (Ligue communiste révolutionnaire), PH (Parti humaniste), CAP (Comité pour une autre Politique), Vélorution.

En savoir plus sur:

Nos partenaires