Peter De Crem lance le "service militaire volontaire"

19/07/10 à 18:57 - Mise à jour à 18:57

Source: Le Vif

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, a lancé aujourd'hui le nouveau "service militaire volontaire" en adressant trois lettres électroniques à des à des jeunes candidats. Cette formule vise à recruter des militaires de toutes catégories (officiers, sous-officiers et soldats) pour une période de 24 à 36 mois, voire 48 mois. Les trois lettres ont été adressées à des jeunes d'Anderlecht, de Nivelles et d'Eupen.

Peter De Crem lance le "service militaire volontaire"

© Belga

Quelque 150 jeunes entrent en ligne de compte pour un "engagement volontaire militaire" (EVMI dans les deux langues) dans le courant de cette année, a précisé M. De Crem au cours d'une conférence de presse à Peutie (Vilvorde) destinée à présenter le défilé de la Fête nationale qui se tiendra mercredi. L'an prochain, ils devraient être 210 à 220.

Les inscriptions pour l'EVMI débuteront le 23 juillet à partir de 10h00. Les candidats doivent pour ce faire se créer un compte électronique via le website de la Défense.

Les candidats EVMI doivent satisfaire aux mêmes conditions que celles applicables aux militaires du service actif, à l'exception de la limite d'âge de 24 ans pour les volontaires et sous-officiers et 26 ans pour les officiers.

Le classement des candidats en vue de leur incorporation s'effectue exclusivement sur la base de l'ordre chronologique des inscriptions, d'où l'intérêt d'aller vite.

Une solde de 6,98 euros par jour leur sera versée pendant les six premiers mois, avec le maintien des droits sociaux, comme les allocations de chômage ou familiales. Après six mois, ils percevront le même traitement que tout autre militaire de la même catégorie. "Des jeunes qui n'ont peut-être pas les moyens de réussir selon les filières normales mais qui peuvent faire de très bons soldats", a expliqué un responsable militaire, le lieutenant-colonel Eric Tripnaux pour justifier le recours à cette formule de recrutement de militaires à court terme.

M. De Crem a assuré que cette mesure, qui lui a coûté de nombreux efforts pour la concrétiser - "renforcera le lien entre l'armée et la nation", quelque peu distendu depuis la suppression du service militaire en 1995.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires