Thierry Fiorilli
Thierry Fiorilli
Rédacteur en chef du Vif/L'Express
Opinion

30/06/18 à 12:30 - Mise à jour à 12:35
Du Le Vif/L'Express du 21/06/18

"Personne n'a le monopole 'des gens', pas même 'les gens' eux-mêmes"

C'est devenu une ritournelle. Elle consiste à opposer "les gens" à tout qui pense autrement. "Les vraies gens", même. Avec leurs vraies préoccupations, leurs vraies aspirations, leurs vraies réalités. Auxquelles le dirigeant politique, le journaliste, le juge ou l'expert qui émet une opinion différente est forcément sourd et aveugle, à force de ne fréquenter que tours d'ivoire et salons mondains, totalement coupés de la vraie vie.

Ainsi, dans le dernier numéro du trimestriel Wilfried, Charles Michel répondait à une question des deux journalistes qui menaient l'interview : " Ça, c'est vous qui le dites. Mais ce que les vraies gens veulent, c'est plutôt... "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires