Permis de conduire: les interprètes bannis de l'examen théorique à Bruxelles

14/11/16 à 08:08 - Mise à jour à 08:10

Source: Belga

(Belga) Les interprètes auxquels les candidats au permis de conduire théorique ne maîtrisant aucune des langues nationales peuvent faire appel à Bruxelles seront bientôt bannis. Selon la secrétaire d'Etat bruxelloise en charge de la Sécurité routière, ce dispositif, auquel ont eu recours 2.113 personnes l'an dernier, pose en effet problème. "Une interprétation humaine ne permet pas d'exclure totalement les fraudes éventuelles", estime ainsi Bianca Debaets dans les colonnes de La Dernière Heure et de La Libre Belgique.

Un nouveau système d'interprétation audio pour ces candidats sera mis en place courant 2017. Conçu par le Goca (Groupement d'entreprises agréées pour le contrôle technique et le permis de conduire), il consistera en une interprétation informatisée avec des pré-enregistrements audio des différentes questions d'examen. Toutes les traductions seront approuvées au préalable. Les langues les plus parlées en Région bruxelloise seront proposées dans le nouveau dispositif, notamment l'anglais, l'allemand, l'espagnol, le polonais, le turc, l'arabe et l'italien. (Belga)

Nos partenaires