Permis confisqué et examens obligatoires après deux infractions graves

24/12/14 à 10:28 - Mise à jour à 11:19

Source: De Morgen

Selon une information relayée par le quotidien De Morgen, les récidivistes qui ne respectent pas le Code de la route seront désormais sanctionnés beaucoup plus lourdement. À la deuxième infraction grave, les conducteurs en tort seront quittes de leur permis de conduire et obligés de passer quatre examens.

Permis confisqué et examens obligatoires après deux infractions graves

© iStock

La ministre de la Mobilité Jacqueline Galant (MR) a décidé de durcir les règles et d'infliger des sanctions plus lourdes. Ainsi, jusqu'à présent étaient considérées comme récidivistes les personnes qui commettaient plusieurs fois la même infraction grave. À partir du 1er janvier, les automobilistes qui perpètrent plusieurs infractions graves différentes seront également récidivistes aux yeux de la loi.

Ainsi les automobilistes coupables de deux infractions graves se verront retirer leur permis de conduire pendant trois mois ; à la troisième infraction, cette durée s'étendra à six mois puis à la quatrième à neuf mois. En outre, un conducteur qui commet trois infractions graves consécutives risque une interdiction de conduire à vie. D'après les informations du quotidien De Morgen, les contrevenants seront également obligés de repasser leurs examens de conduite théorique et pratique. Et ce n'est pas tout: ces examens seront suivis de tests psychologiques et médicaux dont les résultats seront décisifs pour récupérer son permis de conduire.

Les nouvelles mesures doivent surtout servir à refouler les chauffeurs qui refusent de respecter le Code de la route, même si selon Koen Peeters de l'IBSR (Institut belge pour la sécurité routière) ils sont en nombre limité. "C'est surtout un groupe qui se comporte dangereusement et présente un risque important".

Ce durcissement des sanctions cadre avec l'objectif du gouvernement de réduire de moitié le nombre de tués sur la route d'ici 2020.

Nos partenaires