Pensions des militaires - "Cela va coûter beaucoup d'argent", affirme le chef de la Défense Marc Compernol

15/11/16 à 13:53 - Mise à jour à 13:55

Source: Belga

(Belga) Le chef de la Défense Marc Compernol affirme comprendre la réaction de son général Jean-Paul Deconinck concernant l'augmentation de l'âge de la retraite pour les militaires. "Cela va coûter beaucoup d'argent, c'est clair", indique-t-il, avant d'ajouter qu'il regrette que le gouvernement se soit "peu ou pas" concerté avec l'état-major de l'armée à ce sujet.

Pensions des militaires - "Cela va coûter beaucoup d'argent", affirme le chef de la Défense Marc Compernol

Pensions des militaires - "Cela va coûter beaucoup d'argent", affirme le chef de la Défense Marc Compernol © BELGA

Le relèvement de l'âge de la pension et le durcissement des règles constituent "un grand risque pour le département de la Défense", selon M. Deconinck. "Ce risque est qu'il ne soit plus en mesure d'accomplir pleinement ses missions de sécurité et de défense, en raison d'un manque de budget et de jeunes", a-t-il écrit sur la page Facebook officielle de la composante Terre de l'armée. Ce message avait été posté anonymement, mais plusieurs médias affirment mardi qu'il en est l'auteur. "Nous devons d'abord observer la manière dont le dossier va avancer", souligne M. Compernol, soucieux de dédramatiser la situation. Le général reconnaît toutefois que l'incertitude est importante. "Comment allons nous faire pour payer cela et quel impact ce débat sur les pensions aura-t-il sur le fonctionnement de la Défense? Je comprends que certaines personnes sont très inquiètes, aussi en ce qui concerne la vision stratégique", précise-t-il. Le chef de l'armée reconnaît qu'il est encore trop tôt pour évaluer le coût de la mesure, tout en soulignant qu'elle sera très coûteuse. "De quel budget l'argent proviendra-t-il? De celui de la Défense ou de quelqu'un d'autre?", s'interroge-t-il. Marc Compernol se pose également des questions sur la manière dont cette décision a été prise par le gouvernement, "avec très peu, pour ne pas dire aucune, consultation avec le département". (Belga)

Nos partenaires