Pensions complémentaires des journalistes : l'AGJPB veut rencontrer le ministre

18/12/11 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Le Vif

L'Association générale des Journalistes professionnels de Belgique (AGJPB) a annoncé, dimanche, avoir demandé un rendez-vous "en extrême urgence" au ministre des Pensions, Vincent Van Quickenborne, pour discuter avec lui de son projet de réforme des régimes de pension qui comporte la suppression pour l'avenir des pensions complémentaires des journalistes professionnels salariés.

Pensions complémentaires des journalistes : l'AGJPB veut rencontrer le ministre

© Image Globe

"Sous le (faux) prétexte d'un allongement des carrières, le régime de pension des journalistes serait supprimé pour l'avenir, seuls les droits déjà constitués seraient maintenus", a indiqué la secrétaire nationale, Martine Simonis, dans un courriel envoyé à quelque 1.700 journalistes professionnels actifs en Belgique.

"Ce régime de pension a été créé il y a 40 ans et est principalement financé par le secteur lui-même, à savoir par les travailleurs (1 pc du salaire brut) et les employeurs (2 pc). Il n'est donc pas à charge de l'Etat fédéral", souligne-t-on à l'AGJPB.

Cette mesure cadrerait dans la réforme des pensions annoncé par le ministre Vincent Van Quickenborne (Open Vld). Cette réforme vise à allonger certaines carrières pour les rapprocher du régime général. Or, le système complémentaire pour les journalistes est déjà calculé sur ce régime de 45 ans de carrière, explique-t-on de même source.

"Cette suppression de la pension des journalistes professionnels dès 2012 aura pour seul effet de permettre aux entreprises de presse d'économiser des cotisations sociales. La perte pour les journalistes salariés en fin de carrière serait un tiers de leur pension."

Mme Simonis, au nom de l'AJP (Association des journalistes professionnels francophones et germanophones), et son homologue flamand (VVJ), Pol Deltour, ont demandé au ministre un rendez-vous en extrême urgence car l'AGJPB suspecte un vote à la Chambre en début de semaine prochaine.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires