Peeters et la VRT : "Comment réagirait-on en Flandre si Di Rupo et la RTBF se partageaient le même conseiller ?"

16/01/14 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Source: Le Vif

Le chef de groupe Open Vld au parlement flamand Bart Tommelein estime qu'il est inacceptable que Jan Callebaut, l'analyste et conseiller politique le plus célèbre de Flandre, conseille à la fois le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) et la VRT. "Qui dit que Callebaut ne conseille pas à la VRT de réaliser ses émissions électorales en fonction de Peeters" ?

Peeters et la VRT : "Comment réagirait-on en Flandre si Di Rupo et la RTBF se partageaient le même conseiller ?"

© Belga

Lors d'une interview avec nos confrères du Knack, Callebaut évoque son travail d'analyste et de conseiller politique dans les sociétés de médias. Le libéral Bart Tommelein estime qu'il est invraisemblable qu'un tel enchevêtrement soit possible en Flandre.
"Même un enfant sait quels intérêts parallèles il peut y avoir. Quand je lis qu'à la VRT le CD&V et Kris Peeters affichent le nombre le plus élevé d'apparitions dans les émissions de divertissement, je demande si Callebaut ne conseille pas à la VRT de réaliser ses émissions électorales en fonction de Kris Peeters ?"

"Que se passerait-il si Elio Di Rupo et la RTBF partageaient leur conseiller?

Tommelein, spécialisé en médias pour l'Open VLD et ex-porte-parole de Patrick Dewael et de l'ancien ministre-président flamand Bart Somers, est d'avis qu'en tant que premier canal d'information de Flandre, la VRT déterminera très fort la communication entre le politique et le citoyen.

"Et personne ne s'étonne de ce qu'elle soit conseillée par le consultant du leader du gouvernement flamand. Je me demande comment réagiraient certaines personnes en Flandre si Elio Di Rupo (PS) et la RTBF se partageaient le même conseiller. Que la direction de la radiotélévision et le dirigeant du gouvernement flamand aient le même conseiller fait tout de même penser à Berlusconi ? Alors que dans tous nos pays voisins ce genre de situation mènerait au scandale, en Flandre c'est apparemment possible".

Tommelein a l'intention d'interpeller Peeters

Tommelein compte s'informer auprès de la Commission des Médias du Parlement flamand. "Je veux savoir pourquoi quelqu'un de l'entourage direct du ministre-président conseille également la radiotélévision publique. Callebaut a-t-il son mot à dire sur les invités ? Ou sur la façon dont ils vont couvrir les élections ? Si je me trompe, je présenterai certainement mes excuses. Mais j'ai le sentiment que la situation est totalement absurde".

Jan Callebaut a fait savoir qu'il n'éprouve pas le besoin de réagir.

Nos partenaires