Peeters demande à l'Onem de suivre la situation des allocations de garantie de revenus

04/06/15 à 17:49 - Mise à jour à 17:49

Source: Belga

Le ministre fédéral de l'Emploi, Kris Peeters, a demandé à l'Office national de l'emploi (Onem) de suivre de près l'évolution de la situation des bénéficiaires de l'Allocation de Garantie de Revenus (AGR), a-t-il indiqué jeudi à la Chambre en réponse à Fabienne Winckel (PS) et Meryame Kitir (sp.a).

Peeters demande à l'Onem de suivre la situation des allocations de garantie de revenus

© Belga

La FGTB a manifesté dans la matinée pour dénoncer l'effet de certaines mesures du gouvernement Michel sur les femmes, notamment la révision de l'allocation de garantie de revenus perçue en cas de travail à temps partiel involontaire.

Un nouveau mode de calcul est appliqué depuis le 1er janvier. Il en revient au mécanisme de 2008 et se traduit par une réduction du complément. Une deuxième mesure est attendue le 1er janvier 2017 et est âprement combattue par les syndicats et des associations féministes. Après deux ans de travail à temps partiel et d'octroi de l'AGR, le complément sera réduit de moitié. "Je suis parfaitement conscient du fait que la réduction de moitié du complément AGR a un impact important sur le revenu de ces travailleurs à temps partiel.

De plus, il s'agit ici principalement de femmes isolées avec enfants à charge", a expliqué M. Peeters. Le ministre entend veiller à ce que cette réduction ne crée pas un nouveau piège à l'emploi qui ferait en sorte que ces travailleurs se retrouveraient au chômage complet, que leurs revenus diminuent, que les dépenses de chômage augmentent de ce fait et que la demande de travailleurs à temps partiel sur le marché ne soit pas satisfaite.

L'Onem surveillera l'évolution de la situation "en fonction de la mise en oeuvre de la seconde mesure". "Nous allons voir comment nous allons poursuivre cette approche et, le cas échéant, la mettre en oeuvre", a-t-il ajouté, sans s'avancer davantage. Le ministre a livré les derniers chiffres qui montrent une baisse importante. Fin 2014, on comptait 51.214 travailleurs bénéficiant d'une AGR. Le 30 avril 2015, ils étaient 38.838. Au total, 29.413 femmes en bénéficiaient à ce moment.

En savoir plus sur:

Nos partenaires