Peeters : De Wever doit démontrer sa capacité à accepter un accord

03/09/10 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Source: Le Vif

Le ministre-président flamand Kris Peeters participe aux discussions sur la réforme de l'Etat pour le CD&V. Il a invité vendredi le président de la N-VA Bart De Wever à "démontrer sa capacité à pouvoir sceller un accord". Il est d'avis que tous les éléments en vue de la conclusion d'un accord se trouvent sur la table des négociations.

Peeters : De Wever doit démontrer sa capacité à accepter un accord

© Belga

Le ministre était interrogé ce matin par la VRT-Radio alors que le préformateur Elio Di Rupo fera aujourd'hui une dernière proposition en vue de sortir de l'impasse dans laquelle se trouvent les négociateurs depuis dimanche. Kris Peeters est d'avis que chaque financement complémentaire octroyé à

Bruxelles doit être directement affecté à une politique précise.

La dernière carte de Di Rupo Depuis dimanche, un désaccord oppose les partis francophones qui participent aux négociations à la N-VA mais aussi au CD&V à propos du lien entre BHV, le refinancement de Bruxelles et la révision de la loi de financement. Le préformateur Elio Di Rupo qui a rencontré jeudi le président de la N-VA Bart De Wever réunira vendredi les sept partis concernés par la négociation pour leur formuler une proposition.

"De Wever doit absolument montrer qu'il est prêt à souscrire à un accord", a indiqué Kris Peeters. "A partir du moment où Di Rupo reprend un certain nombre d'éléments dans sa proposition, il importe pour nous de devoir rester réalistes", a-t-il précisé.

Le ministre-président flamand estime notamment important qu'Elio Di Rupo ait accepté de faire basculer le centre de gravité des compétences de l'Etat fédéral vers les entités fédérées et qu'il ait pris des engagements clairs à propos de la loi de financement.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires