Peeters assouplit les exigences de diplôme pour les allocations d'insertion professionnelle

08/06/15 à 13:31 - Mise à jour à 16:37

Source: Belga

Alors que le gouvernement a durci les conditions d'accès aux allocations d'insertion professionnelle pour les jeunes déscolarisés, le ministre de l'Emploi Kris Peeters (CD&V) a tout de même assoupli les exigences de diplôme.

Peeters assouplit les exigences de diplôme pour les allocations d'insertion professionnelle

Kris Peeters © BELGA

Selon les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad, les jeunes qui obtiennent un certificat dans l'enseignement professionnel auront également droit à ces allocations. Seuls les jeunes qui n'ont aucun diplôme en poche resteront sur la touche.

Jusque fin 2014, tous les jeunes qui arrêtaient l'école percevaient des allocations d'insertion professionnelle après un an, et ceci jusqu'à leur trentième anniversaire. Le gouvernement Di Rupo a limité ce droit à trois ans et le gouvernement Michel a encore durci l'accès au système : les allocations ne sont accordées que jusqu'à 25 ans et les jeunes de moins de 21 ans doivent soumettre un diplôme.

Liste plus large

Kris Peeters a établi une liste en matière d'exigences de diplôme et celle-ci est beaucoup plus large que ce qui avait été planifié à l'origine. Le ministre a conclu un accord avec les ministres de l'Enseignement et de l'Emploi de toutes les régions.

Les ministres de l'Enseignement flamand Hilde Crevits (CD&V) et francophone Joëlle Milquet (CDH), indignées que les jeunes de l'enseignement professionnel restent sur la touche, ont demandé à Kris Peeters d'élargir sa liste. Désormais, seuls les jeunes qui n'ont strictement rien en poche n'ont pas droit aux allocations.

Activer

Selon Peeters, 30% des jeunes sans diplôme n'ont toujours pas de travail après un an. "En imposant la réussite d'une formation complète comme condition, nous avons instauré une mesure d'activation" explique Peeters.

Belga/KVDA

Plus d'informations sur le site web de l'Onem.

Nos partenaires