Pédophilie : le cdH veut que la justice travaille indépendamment de l'Eglise

13/09/10 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Le Vif

Le cdH souhaite que la Justice puisse travailler en toute indépendance à propos des affaires de pédophilie commis au sein de l'Eglise catholique

Pédophilie : le cdH veut que la justice travaille indépendamment de l'Eglise

© Belga

Le parti humaniste demande également que les faits soient examinés par le parlement via la Commission de la Justice, voire une Commission ad hoc, pour tirer toutes les conclusions et proposer les éventuelles modifications législatives qui pourraient être opportunes, notamment en ce qui concerne la prescription.

Réuni lundi en Bureau politique, le parti a condamné "avec la plus grande indignation et fermeté" les actes de pédophilie rendus publics, notamment, via le rapport Adriaenssens.

Il condamne avec la même fermeté les attitudes ayant banalisé les faits et privilégié les intérêts de l'institution avant ceux des victimes, indique le communiqué publié à l'issue de la réunion.

Le cdH veut, tout d'abord, que la Justice puisse travailler en toute indépendance afin de poursuivre l'ensemble des acteurs impliqués et de voir si des faits auraient été occultés, avec la recherche de responsabilités éventuelles que cela implique.

Pour le cdH, la Justice est et doit être exclusivement compétente pour connaître des crimes et délits et entendre les victimes, quels que soient les milieux de vie ou les institutions dans lesquels les faits se sont produits.

Les centristes demandent également que le parlement puisse, via la Commission de la Justice, voire une Commission ad hoc, tirer toutes les conclusions de ces affaires, émettre des recommandations et suggestions, entre autres en ce qui concerne l'aide aux victimes et les relations à venir entre Eglise et Justice.

Ils veulent aussi que le parlement puisse proposer d'éventuelles modifications législatives qui pourraient être opportunes, notamment en ce qui concerne la prescription.

Le Bureau souhaite encore, sur la base de la proposition faite par sa chef de groupe à la Chambre Catherine Fonck, que les Communautés, en lien avec la Justice, puissent offrir des lieux d'accueil compétents, totalement indépendants de l'Eglise, pour écouter et assister les victimes.

Au PS, le chef de groupe Léon Giet a demandé que M. Adrienssens vienne présenter son rapport devant la Commission de la Justice. Au MR, la sénatrice Christine Defraigne a souhaité la création d'une Commission mixte Chambre-Sénat pour faire toute la lumière après la publication du rapport et chez Ecolo-Groen, le chef de groupe Olivier Deleuze a demandé la constitution d'une Commission d'enquête parlementaire.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires