Pavillon belge à l'Expo universelle de Milan: une vingtaine d'employés rentrent chez eux

15/05/15 à 20:03 - Mise à jour à 20:03

Source: Belga

Une vingtaine de travailleurs sur les trente que compte l'équipe horeca du pavillon belge à l'Exposition universelle de Milan ont décidé de cesser leurs activités, a indiqué vendredi soir Marie-Noëlle Higny, la commissaire adjointe.

Pavillon belge à l'Expo universelle de Milan: une vingtaine d'employés rentrent chez eux

© Atelier de l'Avenir

Ils ont accepté une indemnité de formation de 300 euros et opté pour un retour chez eux, malgré des négociations menées ce vendredi. Depuis plusieurs jours, la tension se faisait sentir au sein du pavillon belge et un arrêt de travail avait été observé jeudi.

Le personnel ayant été engagé à partir du 15 avril alors que l'Exposition universelle ne débutait que le 1er mai, les contrats étaient non conformes aux dates réelles de prestations des employés horeca. Pour pallier ce problème, les responsables du pavillon ont proposé une indemnité de 300 euros net pour les 12 jours de formation qui n'avaient pas été rémunérés.

Les négociations de ce vendredi ont toutefois mené au départ, avec indemnité, d'une vingtaine de travailleurs. L'équipe horeca dirigée par Benoît Gersdorff comptait une trentaine de personnes - de nationalité belge, française et italienne - pour gérer le restaurant, le bar et les échoppes "take away".

Le manager catering qui est rentré en urgence fin avril pour surmenage a donc été remplacé par son second. Ce dernier, un Français, a également décidé de partir ce vendredi avec sa brigade. Entre-temps un nouveau chef belge d'Anvers est venu reprendre les rênes des cuisines vendredi matin. Les responsables ont déjà trouvé des candidats remplaçants, pour la plupart italiens, afin de reformer une équipe. "Nous espérons repartir du bon pied, avec une équipe motivée qui connaît les conditions réelles de travail dès le départ", a souligné Marie-Noëlle Higny.

La commissaire adjointe qui estimait les critiques énoncées dans la presse à propos du pavillon comme un "tissu de mensonges" en début de semaine, a encore souligné être certaine de la présence d'une personne "meneuse qui voulait du mal au pavillon".

>>> Lire sur ce sujetLa colère gronde au Pavillon belge de l'Expo universelle de Milan ...

Nos partenaires