Pauvreté des enfants : Homans envisage des repas à un euro

23/12/14 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: De Morgen

Selon une information relayée par le quotidien De Morgen, la ministre flamande de la Lutte contre la Pauvreté, Liesbeth Homans (N-VA) envisage d'ouvrir des restaurants sociaux en Flandre où les enfants pourraient manger un repas chaud pour un euro.

Pauvreté des enfants : Homans envisage des repas à un euro

Liesbeth Homans © BELGA

Interrogée par De Morgen, Homans ne voit que des avantages à son projet, qu'elle a d'ailleurs déjà instauré à Anvers au temps où elle était échevine. "Les enfants sont nourris sainement, on y surveille leurs prestations scolaires et un assistant social est présent pour les parents. Et le tout dans une ambiance informelle, de sorte que les gens n'ont pas l'impression de passer un contrôle".

Le président du CPAS de Gand Rudy Coddens (sp.a) se montre enthousiaste au projet de Homans à condition que la Flandre paie la différence de prix, contrairement à Anvers où c'est la ville qui finance les repas. Il estime toutefois qu'il serait plus judicieux d'intervenir dans les frais de cantine scolaire. "Je me demande s'il n'est pas plus utile d'élaborer un système qui participe aux frais des repas scolaires puisqu'ils passent beaucoup plus de temps à l'école, même si on peut évidemment les compléter par les repas dans les restaurants sociaux".

Par ailleurs, Liesbeth Homans souligne dans une interview accordée à De Morgen que la pauvreté n'est pas de la faute du pauvre. "La pauvreté ne peut être la destinée d'un enfant né dans une famille défavorisée. Nous devons enrayer cette spirale".

En savoir plus sur:

Nos partenaires