"Paul Magnette reste bloqué dans la confrontation"

23/05/16 à 17:55 - Mise à jour à 17:54

Source: Belga

Le président du MR Olivier Chastel a jugé lundi que le ministre-président wallon Paul Magnette (PS) restait "bloqué dans une logique de confrontation" en souhaitant ouvrir le débat sur le tax shift en comité de concertation.

"Paul Magnette reste bloqué dans la confrontation"

Olivier Chastel © Belga

Le président des réformateurs était monté au créneau la semaine dernière à la suite de l'appel de trois grands patrons pour relancer la Belgique et la mise en question par certaines voix du leadership du Premier ministre Charles Michel. Il avait demandé d'avancer en comité de concertation sur des dossiers majeurs comme la sécurité, le socio-économique, l'énergie ou la mobilité.

Répondant jeudi en marge du gouvernement wallon, M. Magnette s'était dit "ravi" de la proposition, ajoutant qu'"il n'est pas trop tard pour revoir le tax shift", la réforme fiscale fédérale dont l'impact sur les Régions empêche selon lui la Wallonie de respecter le retour à l'équilibre budgétaire en 2018.

"Paul Magnette n'a pas compris le sens de mon appel. Si certains niveaux de pouvoir viennent (au comité de concertation) avec l'intention de remettre en cause les décisions prises par d'autres, nous passerons à côté de cet objectif", selon M. Chastel, cité dans un communiqué. Réclamant un "front uni", il demande d'éviter "les postures politiciennes et les oppositions stériles". "Travaillons ensemble à la recherche de solutions constructives. Cela nous rendra plus forts, par exemple pour négocier avec l'Europe".

La réunion mensuelle du comité de concertation est prévue ce mercredi 25 mai.

Nos partenaires