Paul Magnette : pas de discussion sur le confédéralisme

20/09/16 à 13:53 - Mise à jour à 18:26

Source: Belga

"Le PS n'ouvrira pas de discussion sur le confédéralisme. La N-VA veut par ce biais scinder la sécurité sociale, et cela le PS ne le permettra jamais", a affirmé mardi le ministre-président wallon Paul Magnette, à l'occasion d'une séance inaugurale de la faculté d'économie de l'université de Hasselt, aux côtés du ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA).

Paul Magnette : pas de discussion sur le confédéralisme

© Belga

"Nous avons eu la sixième réforme de l'Etat et sommes désormais à trois ans des élections de 2019. Cela n'a pas de sens de se lancer dans une discussion communautaire. Les gens en rue n'en veulent pas, ils veulent l'emploi", a commenté le socialiste francophone. M. Bourgeois a rejeté l'argument avancé par M. Magnette selon qui, au-delà des transferts financiers nord-sud, la balance commerciale de la Wallonie transférait chaque année 5 milliards d'euros vers le nord du pays (ménages et entreprises). Ce sont bien les transferts dans la sphère publique qu'il faut prendre en compte, selon M. Bourgeois, qui réclame la transparence. "Mon plus grand souhait serait qu'il n'y ait plus de transferts", a assuré M. Magnette, évoquant le redressement de la Wallonie. M. Bourgeois a aussi accusé le gouvernement wallon de mener une opposition purement idéologique en s'opposant aux traités de libre échange transatlantiques (CETA, TTIP), ce à quoi M. Magnette a répliqué que l'opposition était portée non tant par son exécutif que par la société civile au sud du pays. Les deux chefs de gouvernement ont encore échangé sur plusieurs sujets politico-économiques, laissant apparaître peu d'accords, sinon sur la nécessité que l'Europe assouplisse les règles comptables qui gênent les investissements publics. (INT, POL, DRM, BPE, OCH, fr)

Paul Magnette : pas de discussion sur le confédéralisme

© Franky Verdickt

>>> Lire également l'interview conjointe des ministres-présidents flamand et wallon pour Le Vif/ L'Express et Knack: Bourgeois - Magnette : un bras de fer confédéral, menée par Olivier Mouton et Walter Pauli

Nos partenaires