Patrick Janssens : "je n'ambitionne pas de retourner en politique"

18/04/13 à 10:54 - Mise à jour à 10:54

Source: Le Vif

L'ancien bourgmestre d'Anvers, Patrick Janssens, va écrire un doctorat sur le développement urbanistique. Il jure sur ses grands dieux que ce n'est pas pour mieux revenir en politique plus tard.

Patrick Janssens : "je n'ambitionne pas de retourner en politique"

© Belga

Patrick Janssens (SP.A) sort pour la première fois de son silence depuis sa défaite aux élections communales en 2012. Il vient de se choisir un nouvel horizon professionnel. Ses prochaines années seront consacrées à la rédaction d'un doctorat sur le développement urbanistique. Pour cela il va, plus que probablement, s'installer à la London School of Economics (LSE), selon la Gazet van Antwerpen et De Standaard. Janssens n'a plus aucune velléité de replonger dans le monde politique. "Je n'ambitionne pas du tout de revenir un jour" vient-il d'avouer sur les ondes de la VRT.

Après sa défaite, l'ancien bourgmestre s'était comme évaporé. Il n'a plus siégé au conseil communal, n'a pas donné d'interviews de départ et s'est abstenu de tout commentaire sur son successeur. La seule chose qu'il a continué à faire c'est son rapport hebdomadaire sur les séances plénières du parlement flamand.

"Après 10 ans de mayorat à la tête d'une ville comme Anvers, il ne reste plus beaucoup de challenge politique qui donne envie d'être relevé" a-t-il confessé ce matin sur les ondes de la VRT. "Si l'on me proposait de devenir le bourgmestre d'un Bruxelles fusionné, je pourrais encore réfléchir (rire)". Janssens souhaite tout de même finir son mandat au parlement flamand. C'est pour cette raison qu'il postpose son départ en septembre. "À ce moment-là, le parlement sera déjà un peu en mode élections".

Janssens ne croit pas que, contrairement à Frank Vandenbroucke, il va encore revenir un jour en politique. "Je ne fais pas cette démarche avec l'optique de revenir un jour. Je n'aime pas faire des prédictions pour l'avenir, mais ce n'est en tout cas pas mon ambition à l'heure actuelle. Lorsqu'on fait un pas dans cette direction, il faut aller jusqu'au bout du chemin". Il rappelle au passage qu'il a déjà effectué des changements de carrière et "qu'il n'a jamais fait marche arrière dans le passé".

Janssens ne voit pas plus de raison de se mêler de la vie d'Anvers. "Je suis un entraîneur licencié d'une très bonne équipe. Comme ex-entraîneur, on ne doit pas interférer dans la composition de l'équipe." Ce n'est pas pour autant qu'il se désintéresse de son ancien fief. "Je vis ici, je me promène en rue, je sens ce qui se passe..."

L'ancien bourgmestre n'a néanmoins pas pu s'empêcher de faire remarquer que la situation semblait tout de même nettement plus conflictuelle qu'auparavant. "l'atmosphère paisible qui régnait lors de mon mayorat semble s'être évaporée".

La priorité à mon doctorat

La London School of Economics (LSE), son département sociologie, et surtout son centre The Cities Programme (qui s'intéresse surtout à la relation entre le développement social et physique d'une ville), avait tout pour intéresser l'ancien bourgmestre. Avec son doctorat, il va principalement s'atteler à la question de savoir si en changeant les espaces au sein d'une ville cela peut améliorer le vivre ensemble. Il va aussi être, à hauteur de 20 %, au service de l'université d'Anvers en donnant notamment des cours dans la faculté d'architecture et urbanisme. Il rejoindra en parallèle la KULeuven également au département architecture et urbanisme.

Simon Demeulemeester / Trad ML

En savoir plus sur:

Nos partenaires