Pâtes à tartiner "choco": Test-Achats demande un respect de la législation sur le chocolat

12/02/16 à 16:10 - Mise à jour à 16:10

Source: Belga

(Belga) Le terme pâte à tartiner "au chocolat", "choco" ou encore "chocolatée" doit être réservé aux produits qui utilisent effectivement du chocolat, les autres devant se contenter de "pâte à tartiner aux noisettes et au cacao", estime vendredi Test-Achats, s'appuyant sur la législation en la matière. Un arrêté royal prévoit en effet que le terme "chocolat" ne peut être utilisé que lorsque le produit contient un certain pourcentage de matière sèche totale de cacao, dont du beurre de cacao et du cacao sec dégraissé.

Pâtes à tartiner "choco": Test-Achats demande un respect de la législation sur le chocolat

Pâtes à tartiner "choco": Test-Achats demande un respect de la législation sur le chocolat © BELGA

La justice a pourtant récemment autorisé Delhaize, en conflit avec Ferrero, producteur du Nutella, à continuer à utiliser le terme "choco" pour désigner sa pâte à tartiner à base de noisettes. D'après l'organisation de consommateurs, plusieurs produits d'autres marques ne contiennent pas non plus de chocolat, malgré l'indication du mot "choco" sur leur emballage. Pour Test-Achats, ce terme constitue une abréviation de "chocolat" et le consommateur est donc raisonnablement en droit de s'attendre à ce que sa pâte à tartiner en contienne s'il est indiqué sur l'emballage. Lorsque l'on représente du chocolat (ou un autre ingrédient) sur l'emballage, sa teneur en pourcentage doit être indiquée dans la liste des ingrédients, insiste l'organisation de consommateurs, qui appelle les marques à adapter leurs emballages pour fournir une information correcte aux consommateurs. (Belga)

Nos partenaires