Pascale Peraïta est attendue devant la commission Samusocial

18/07/17 à 09:05 - Mise à jour à 09:04

Source: Belga

L'ex-présidente du CPAS de Bruxelles et administratrice-déléguée du Samusocial Pascale Peraïta est attendue mardi après-midi devant la commission d'enquête chargée d'étudier le fonctionnement de l'ASBL d'aide d'urgence aux sans-abri. Elle a cependant déjà annoncé qu'elle invoquerait son droit au silence.

Pascale Peraïta est attendue devant la commission Samusocial

Pascale Peraita et Yvan Mayeur © BELGA/Bruno Fahy

Pascale Peraïta est directement mise en cause dans la gestion du Samusocial, notamment pour avoir perçu des jetons de présence élevés. Les auditions précédentes ont également dessiné le portrait d'une femme qui était "le vrai patron" du Samusocial, qui ne voulait pas renoncer à son autorité sur l'ASBL quand elle a quitté son poste de directrice pour rejoindre la présidence du CPAS de la Ville de Bruxelles. C'est elle, par exemple, qui ordonnait - par mail, SMS et parfois post-it - le versement de jetons de présence à certaines personnes.

L'administratrice-déléguée est convoquée mardi après-midi pour s'expliquer devant la commission d'enquête du Parlement bruxellois. Son avocat a cependant déjà fait savoir qu'elle invoquerait son droit au silence et ne répondrait pas aux questions des commissaires, pour réserver ses déclarations à la Justice. Le droit au silence permet à une personne de refuser de répondre à des questions qui pourraient l'incriminer. "Est-ce qu'elle va refuser de répondre à toutes questions? On espère que non", a commenté mardi matin le chef de groupe MR au Parlement bruxellois Vincent De Wolf sur La Première (RTBF).

L'ancien bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, doit être entendu mercredi.

Nos partenaires